Eve Périsset : « Au niveau des infrastructures, les terrains, ainsi que les conditions, c’est le top. On est vraiment à niveau égal aux garçons »

Sur France Bleu Gironde, l’ex joueuse des Girondins de Bordeaux, Eve Périsset, a confié sa joie d’évoluer aujourd’hui en Angleterre, elle qui va jouer dans un stade plein ce week-end.

« On joue dimanche contre Arsenal qui est un point derrière nous. Ça va être un très gros match et on joue en plus à l’Emirate Stadium. Il y a 40000 personnes attendues ce dimanche, donc ça va vraiment être quelque chose d’extraordinaire ».

Est-ce que la vie est vraiment différente à l’étranger ?

« Oui, totalement, il y a une différence sur et en dehors du terrain. Déjà, au niveau des infrastructures, les terrains, ainsi que les conditions, c’est le top. On est vraiment à niveau égal aux garçons. Et il y a beaucoup d’engouement aussi de la part des supporters, que ce soit les réseaux sociaux mais aussi dans les stades, on sent que c’est plus suivi qu’ne France. En Angleterre, on est vachement loin en comparaison de la France […] C’est vachement plus suivi, donc on est vachement plus reconnues. Après, les gens ne viennent pas spécialement nous voir, mais on sent qu’on est vachement plus reconnues qu’en France ».

Et qu’en est-il du style de jeu ?

« C’est beaucoup de transitions ici, ça va d’un but à un autre, c’est très physique. Sinon, tactiquement, techniquement, je suis dans un club qui travaille beaucoup. On fait beaucoup d’analyses vidéos avant les entrainements. Juste sur notre terrain d’entrainement, on a sept caméras qui tournent et qui filment notre entrainement en temps réel, et après on peut le voir sur des applications. Franchement, c’est vachement poussé, mais c’est un jeu de transitions en Angleterre ».

L’ex-bordelaise a vécu la dernière Coupe du Monde en 2019 avec les Bleues. Est-ce que cette compétition a créé un engouement supplémentaire pour le foot féminin ?

« Il y avait eu beaucoup plus de personnes qui se sont intéressées au foot, mais malheureusement après six mois, ça s’est estompé un peu. Il manque vraiment un titre à l’Equipe de France pour encore redonner un boost au championnat français et au football féminin français. C’est l’objectif en Nouvelle Zélande, on travaille pour. Après, toutes les nations travaillent de leur côté… A nous de bien nous préparer, afin d’atteindre l’objectif final de remporter un titre avec l’Equipe de France […] La Coupe du Monde 2023 ? L’objectif c’est de faire aussi bien que l’été dernier, voire une demi-finale, et pourquoi pas aller en finale. On a à cœur de gagner titre avec l’Equipe de France, et cela pourrait être super de réaliser cet objectif cet été ».

Retranscription Girondins4Ever