Gernot Rohr : « A mon avis, un renfort pas ligne serait le bienvenu »

Sur ARL, l’ancien joueur et entraineur des Girondins de Bordeaux, Gernot Rohr, s’est exprimé le fait que l’équipe bordelaise soit fragile et n’aime pas se faire bousculer.

« Cette équipe est fragile défensivement et sur les coups de pied arrêtés. Elle a un peu perdu en seconde mi-temps face à Caen le fil du match. Elle a été attentiste, et elle a été punie par cette attitude-là. Ça doit servir de leçon pour les prochains matches, on n’en est qu’à la moitié. On voit que Le Havre est devant avec la meilleure défense, et je pense que c’est là, surtout, que les Girondins doivent progresser. C’est normalement un peu plus facile de bâtir une bonne défense que de bâtir une attaque qui marque des buts. On a la chance d’avoir un buteur qui a encore claqué deux buts à l’extérieur… Il faut aussi que derrière cela devienne imperméable. Le Havre a pris très peu de buts, et c’est souvent l’équipe qui prend le moins de buts qui s’imposer dans un championnat ».

Pour cette raison, mais aussi pour d’autres, Gernot aimerait que les Girondins recrutent.

« Déjà, cela dépendra des départs. Alberth Elis et Fransérgio, c’est vrai que l’on pouvait être un peu déçus de leurs prestations, même s’ils sont titularisés ces derniers temps. Alberth Elis ne nous a pas montré cette saison, pour le moment, ce qu’il nous avait montré avant. On attend toujours. Et Fransergio, c’est lourd… Je ne sais pas ce qu’ils vont faire. En tout cas, s’il y a des joueurs qui partent, il va falloir les remplacer, et si possible se renforcer. Toutes les équipes qui peuvent jouer la montée vont se renforcer. Donc il faut trouver des joueurs qui ne sont pas trop chers – car on sait que les moyens du club sont limités –  mais on peut en trouver. C’est là que la cellule de recrutement peut entrer en jeu et donner les bons conseils pour trouver des renforts. A mon avis, un renfort pas ligne serait le bienvenu ».

Retranscription Girondins4Ever