Philippe Hinschberger : « Qu’on prenne des penaltys, ça ne me dérange pas, par contre il faut nous en donner quand il y a des fautes dans la surface… »

Avant ce Bordeaux-Amiens, Philippe Hinschberger, le coach amiénois, avaient mis la pression sur l’arbitrage. « Je n’aime pas parler de l’arbitrage, je n’aime pas me cacher derrière vous le savez, je ne suis pas quelqu’un comme ça. Par contre, quand je vois le penalty pour une poussette de l’épaule… Quand je vois le penalty qui est refusé sur Tolu contre Quevilly-Rouen et qui mérite un carton rouge du gardien… […] Sur les trois derniers matchs à domicile, on a été largement floués par les décisions arbitrales ».

Le coach de l’Amiens SC a remis ça en conférence de presse d’après match au Matmut Atlantique vendredi soir, à propos du penalty donné aux Girondins de Bordeaux, pour une faute dans la surface sur Yoann Barbet.

« Aujourd’hui, on prend un penalty qui… Je ne l’ai pas revu, mais j’ai plein de potes à la mi-temps qui m’ont envoyé plein de messages. Alors, soit ils ne connaissent pas le foot, soit ils nous adorent trop et ils sont trop chauvins… Mais voilà, on prend un penalty qui est hyper litigieux, sur une action qui n’en est pas une. Encore une fois, quand je vois ce qu’on nous refuse… Il faut juste regarder les images, voilà, je ne vais pas revenir dessus. Mais c’est toujours le but du 1-0 en plus, voilà… J’étais très, très fâché à la mi-temps de prendre un but comme ça parce que…. Encore une fois, c’est une décision qui nous est défavorable. Qu’on prenne des penaltys, ça ne me dérange pas, par contre il faut nous en donner quand il y a des fautes dans la surface… Je maintiens mes propos d’avant-hier ».

Retranscription Girondins4Ever