Samuel John-Gaultier (CMSO) : « C’était une de nos inquiétudes finalement, que la section féminine se retrouve un peu parent pauvre quelque part du nouveau projet du club. On a été rassurés »

(Photo by Loic Cousin/Icon Sport)

Sur France Bleu Gironde, Samuel John-Gaultier, Directeur Vie Coopérative & Communication,  Secrétaire Général chez Crédit Mutuel Arkéa, s’est exprimé sur son partenariat avec les Girondins de Bordeaux, notamment au niveau des féminines.

« Très clairement, quand on a souhaité renforcer notre partenariat avec les Girondins, la question ne s’est pas posée de strictement accompagner les garçons et de faire un beau partenariat maillot. Ce n’était pas ça qui nous intéressait, mais de raconter une histoire globale avec le club des Girondins. Dès le début, en fait, on a souhaité investir massivement sur la section féminine, et tout ce qu’on pouvait construire avec elle. C’est pour ça qu’on est partenaires du Match de la parité, des détections des féminines, parce qu’on s’est dit que s’il y avait vraiment un enjeu, c’était de faire en sorte que le foot ne soit pas qu’une histoire de genre, qu’on ait une approche la plus large possible. Et aussi mettre en lumière le travail des filles car il y a de très belles joueuses, une super équipe. Ça vaut le coup d’aller les voir jouer. Notre envie c’était de mettre en lumière et de favoriser aussi le développement du foot féminin. Il y a un vrai spectacle, et elles méritent d’avoir plus de monde au stade ».

Un partenariat a donc été renégocié il y a quelques mois, et l’été a été mouvementé en ce qui concerne la vie/survie du club.

« Quand on a retravaillé sur le renouvellement du partenariat cet été, cela faisait partie des échanges qu’on avait eu. On se rappelle du contexte particulier pour les Girondins cet été. C’était une de nos inquiétudes finalement, que la section féminine se retrouve un peu parent pauvre quelque part du nouveau projet du club. On a eu pas mal d’échanges avec la direction du club là-dessus, et on a été assez rassurés parce qu’il y avait une vraie volonté de poursuivre le projet, avec un effectif rajeuni, mais il y avait la volonté de construire une histoire sur le long terme avec les féminines. Sans doute qu’il y a encore des moyens qui sont un peu en décalage avec d’autres championnats et qu’il y a encore pas mal de choses à faire, mais il y a une vraie volonté d’accompagner. Pour nous, cela compte très clairement. Ce partenariat, on l’a construit autour de trois valeurs : l’ancrage territorial, la partie inclusion qui est importante pour nous, et cette notion de mixité-parité. Très clairement, on avait cet enjeu sur l’accompagnement de l’équipe féminine ».

Retranscription Girondins4Ever