Christophe Monzie : « Si cela traine un peu, ils partiront tard, et on sera obligés dans les dernières heures du mercato de recruter peut-être des deuxièmes et troisièmes choix »

Photo Fransérgio

Sur ARLChristophe Monzie s’est exprimé sur le mercato hivernal des Girondins de Bordeaux.

« Cela dépendra des départs. Gérard Lopez a toujours dit qu’il n’y aurait que des arrivées que s’il y a des départs. Sauf qu’effectivement, les deux garçons les plus pressentis pour partir, Fransérgio et Alberth Elis, viennent de faire deux bons matches, même si pour Fransérgio c’était moins évident à Caen. Cependant, à 10 contre 10, il a remis le bleu de chauffe, il a fait un tacle à la dernière minute… Il est revenu un peu à la mine. En ce qui concerne Alberth Elis, il a été impliqué, il n’a pas marqué. C’est lui qui amène le deuxième but, le carton jaune de Thomas, il provoque l’expulsion de Yoann Court… Il les a empoisonnés quand même, il les a emmerdés ces caennais. Après, est-ce que ces garçons-là vont partir… David Guion a un peu tapé en touche, parce que ça va dépendre des départs. Mais enfin… Gernot Rohr, pour nous être entretenus avec lui, estime qu’il faudrait plusieurs renforts à cette équipe bordelaise pour qu’elle tienne la route. Ce n’est pas parce qu’on joue le haut du tableau qu’on n’a pas le droit de se renforcer. Saint-Etienne est dernier, et n’arrête pas de recruter. Il va falloir bien négocier ces quinze jours qu’il reste à négocier. Mais ce dont j’ai un peu peur, c’est que le transfert de ces garçons-là traine un peu s’ils s’en vont. Si cela traine un peu, ils partiront tard, et on sera obligés dans les dernières heures du mercato de recruter peut-être des deuxièmes et troisièmes choix, surtout dans l’urgence… L’expérience a prouvé quand même que les garçons qu’on a recrutés à un quart d’heure de la fin du mercato, ça n’a pas toujours été une réussite. J’ai encore en mémoire Ruben Pardo l’espagnol, qu’on avait engagé à minuit moins dix. Il a fait six mois, et il est reparti. C’est le dernier exemple en date, mais on pourrait en citer beaucoup d’autres. C’est quand même mieux quand on prend le temps de faire les choses posément, et de bien vérifier que le garçon recruté correspond parfaitement aux besoin de l’équipe ».

Retranscription Girondins4Ever