Cédric Carrasso : « J’aurais pu faire un an, mais vraiment sur le dur… Si j’ai arrêté c’est parce que physiquement, j’ai fini épuisé »

Crédit Photo Galatasaray

Sur Colinterview, l’ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Cédric Carrasso, a jugé sa carrière de joueur professionnel, qui a commencé à Marseille, pour se finir à Galatasaray, avec le plus long passage évidemment en Gironde. Sans oublier, l’Equipe de France.

« Si j’avais pu enquiller encore un an à Galatasaray… J’aurais pu faire un an, mais vraiment sur le dur… Si j’ai arrêté c’est parce que physiquement, j’ai fini épuisé. Là, je commençais vraiment à sentir les blessures, les trucs, alors que je n’avais été autant en forme que ma dernière année, mais… Je commençais à avoir des bursites, des boules au niveau des hanches, à force de plonger… Mon corps n’en pouvait plus, donc il a fallu prendre une décision. Mais j’aurais bien aimé enquillé une dernière saison avec Galatasaray. On finit sur un titre de Champion de Turquie, donc ça va, c’était cool. Je suis content de ma carrière à l’arrivée. Ce qui est important c’est que pour moi, d’avoir bien fini comme ça, en Turquie, c’est fou, mais… Je n’ai aucun regret de ma carrière en fait. Je n’ai que des bonnes choses. Je n’ai aucun sentiment de manque de quelque chose dans ma carrière. J’aurais pu faire mieux, vivre d’autres choses si je n’avais pas été blessé, certes, mais à l’arrivée j’ai réussi à atteindre tous mes objectifs, tous mes rêves de jeune. D’avoir aussi fait plaisir aux jeunes que j’étais en haut. Mais oui, je n’ai jamais rien lâché, et c’est ce que je dis souvent ! Ne lâchez pas ! Le foot, ça va vite, dans un sens comme dans l’autre, et si on se donne les moyens de faire les choses, tu peux vivre des choses incroyables ».

Retranscription Girondins4Ever