Laurent Brun : « Cela faisait trois ans qu’on n’avait pas vu de football aux Girondins. Cette année, il y a quand même un fond de jeu »

Sur ARLMichel Le Blayo s’est exprimé sur l’équipe des Girondins de Bordeaux de 1992, qui était remontée immédiatement en première division à l’époque.

« Ce n’est pas vraiment comparable à aujourd’hui. Les Girondins, à l’époque, avaient une équipe qui était largement au niveau de la première moitié de la première division. Ils avaient presque conservé tout l’effectif de la saison précédente. Sportivement, ils n’avaient eu aucun souci, ils étaient descendus des suites d’un problème administratif. C’est vrai qu’en Division 2, au début, ça a été un peu serré avec Strasbourg qui jouait aussi la montée. Mais bon, à l’époque, cette équipe des Girondins était une machine. En Ligue 2, voilà, ils n’avaient pas trop de problème ».

Laurent Brun, lui, même s’il est exigeant, voir des qualités dans l’équipe bordelaise actuelle, et surtout des valeurs.

« C’est un championnat atypique, une équipe bordelaise atypique… Il y a quand même du jeu cette année. On est exigeants et c’est normal. On le répète à chaque fois, c’est une équipe jeune, il faut apprendre de ses erreurs. Il y en a des erreurs, très souvent, mais il y a aussi de très bonnes choses. On voit quand même du football, alors que cela faisait trois ans qu’on n’avait pas vu de football aux Girondins. Cette année, il y a quand même un fond de jeu. Tout n’est pas parfait évidemment. Il y a les qualités et les défauts de la jeunesse aussi. Mais, on voit quand même du football, de la volonté, et l’amour du maillot. Et ça, c’est déjà bien […] Bordeaux est toujours deuxième, Metz revient sur nous. On n’est quand même qu’à l’a moitié du championnat… ».

Retranscription Girondins4Ever