Jérémy Moulard : « Aujourd’hui il faut que le club reprenne la main et que l’exploitant sorte, c’est ce qu’a fait l’Olympique de Marseille au Vélodrome »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Jérémy Moulard, de l’institut des sciences et du sport, s’est exprimé concernant l’architecte qui a fait le Matmut Atlantique. Il s’agit de Jacques Herzog, qui a également réalisé le stade de l’Allianz Arena du Bayern Munich, où là-bas, ils gagnent de l’argent.

« L’architecte va concevoir le design du stade mais derrière ce n’est pas forcément lui qui décide des capacités de stade, ça peut être le club. Il faut savoir que Bordeaux a été investi un petit peu sur le cahier des charges mais croyez moi que le Bayern Munich avait les compétences, ils savaient exactement ce qu’ils voulaient en terme d’exploitation, à quel moment, et surtout le club a investi totalement l’argent. Nos études montrent notamment à Lausanne et parfois ailleurs, que quand l’investissement est privé, il est beaucoup plus efficient en terme de retour sur investissement par rapport à un investissement public, ce qui est le cas par exemple à Bordeaux. On se rend compte qu’il y a souvent les mêmes acteurs mais les résultats sont différents en fonction de certains stades. Ce sont des enjeux politiques, des enjeux sociologiques et des enjeux également économiques, en fonction de qui prend le « lead » des projets. »

Il a ensuite évoqué les pistes possibles pour l’avenir du stade :

« Pour moi, les pistes ce serait le modèle de Marseille, c’est-à-dire de sortir le PPpiste (Partenariat public/privé) de l’exploitation et faire en sorte que le club ou les clubs, reprennent l’exploitation. Je pense que c’est le modèle le plus pertinent pour tout le monde, avec un soutient de la collectivité derrière pour les aider justement à se staffer et monter en compétences. Je pense que c’est le plus intéressant pour tout le monde. Il faut savoir qu’aujourd’hui SBA se plaint notamment du déficit mais ce sont les PPpistes et SBA qui ont monté le modèle économique. Ce sont eux qui ont dit qu’ils allaient redonner de l’argent à la collectivité et ce sont eux qui ont dit qu’ils allaient accueillir plus de 15 concerts par année etc… Je trouve que c’est un peu simple de leur part aujourd’hui, de dire qu’il faut renégocier le contrat, sachant qu’ils ont gagné de l’argent sur la construction, sur la maintenance et sur l’avance des frais financiers. Clairement ils sont encore dans le positif même s’ils ont perdu 19 millions sur l’exploitation. Ils ont tellement gagné sur la construction et sur les frais financiers. Aujourd’hui il faut que le club reprenne la main et que l’exploitant sorte, c’est ce qu’à fait l’Olympique de Marseille au Vélodrome. Ils sont sortis de ce partenariat. »

Retranscription Girondins4Ever