François Grenet : « Le titulaire du poste, on ne peut pas dire que ce soit régulier, ça manque de rigueur, ça n’apporte au final pas grand-chose de concret offensivement »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, François Grenet, ancien joueur des Girondins, a fait un bilan sur cette première partie de saison des bordelais. A la question ‘Est-ce que tu as le sentiment que cette « suffisance » ou « déconcentration » a pu arriver chez les jeunes ?’, il a répondu :

« Oui, plus de la déconcentration plutôt que de la suffisance, et pas que les jeunes. Il ne faut pas stigmatiser les jeunes. Quand on regarde les matchs, oui il y a des occasions pour aggraver le score, voire pour tuer un match, et dans ces circonstances-là, oui il faut être plus tueur, il faut être plus rigoureux. On n’a pas su l’être. Ce n’est pas propre aux jeunes en particulier. Tout repose beaucoup sur les épaules, au niveau de la concrétisation, des buts d’un seul bonhomme, Josh Maja pour ne pas le citer. Ce serait bien que les autres qui ont les opportunités, aient aussi du réalisme ou de la réussite pour convertir ces occasions. Je ne pense pas que ce soit de la suffisance. Je pense qu’à un moment donné, il faut être jusqu’au-boutisme, plus saignant devant le but dans les derniers gestes. »

Il a ensuite fait un bilan des défenseurs sur cette première partie de saison :

« Une équipe de foot c’est toujours une somme d’individualités qui compose un collectif, donc une ligne défensive, selon le schéma tactique dans lequel l’entraîneur souhaite faire évoluer son équipe. Il y a les joueurs de côté, puis il y a l’axe. J’ai trouvé l’axe très complémentaire, très solide, vraiment très positif. Concernant les côtés, pour moi à gauche c’est un profil de latéral qui me plait parce que ce n’est pas obnubilé par le dépassement de fonction, ça assure déjà bien la fonction. A droite c’est un peu plus aléatoire, le titulaire du poste on ne peut pas dire que ce soit régulier, ça manque de rigueur, ça n’apporte au final pas grand-chose de concret offensivement. Pour moi c’est au poste de latéral droit que c’est discutable mais dans l’ensemble, collectivement au niveau de la défense – on a fait 19 matchs et pris 14 buts – le bilan est quand même positif en chiffres. Individuellement je vous ai donné mon avis mais je pense qu’à droite il y a peut-être des solutions secondaires sur le papier qui méritent d’être creusées, confirmées et trouvées. »

Retranscription Girondins4Ever