Yon Ecenarro : « David Guion fait du très bon boulot en amont, mais j’attends qu’il soit un peu plus proactif et qu’il subisse moins les choix tactiques adverses »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, est revenu sur les prestations des Girondins de Bordeaux à Caen et face à Amiens, en championnat.

« Il faut qu’on garde le curseur de la concentration, de l’application sur tout ce que l’on fait. Les défenseurs, c’est d’abord penser à défendre avant de contre attaquer, nos milieux d’être bien placés, proposer des courses. La concentration de A à Z c’est ce qu’il manque parfois. Effectivement on se grise un peu, on l’a vu, que ce soit à Caen ou face à Amiens. On perd des ballons dans des zones parce qu’on se grise, c’est-à-dire qu’on tente un petit pont devant sa surface, on a tendance un petit peu à s’enflammer. Je pense aussi que c’est dû un petit peu à l’efficacité devant le but, ça c’est sûr. On doit tuer les matchs plus vite mais au bout d’un moment, il faut aussi faire des remplacements plus tôt dans le match. On fait des remplacements trop tard et le ‘Guion time‘ c’est toujours à la 70ème minute de jeu pour le premier. Cela a poussé le paroxysme contre Amiens où les derniers remplacements étaient faits à la 86ème ou 87ème. Franchement il y en avait, on le voyait qu’ils avaient avalé la trompette depuis un petit moment. C’est vrai qu’à ce moment-là, on attend parfois. David Guion fait du très bon boulot en amont, en préparation de cette saison mais j’attends qu’il soit un peu plus proactif et qu’il subisse moins les choix tactiques adverses. Il met beaucoup trop de temps à s’adapter parce qu’on voit que l’équipe d’Amiens ou celle de Caen, quand ils sont rentrés à la mi-temps ce n’étaient plus les mêmes et nous on reste sur le même encéphalogramme en fait. Il a plutôt tendance à être plat, plus on avance au fur et à mesure du match. »

Retranscription Girondins4Ever