Christophe Monzie : « On avait l’impression que c’était la fête à chaque fois »

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur ARL, Christophe Monzie a donné ses points positifs à la mi-saison des Girondins de Bordeaux.

« Le point positif c’est la révélation de ces jeunes joueurs. On ne les attendaient pas à pareille fête, et je pèse mes mots. C’était une fête quand on voyait cette équipe danser sur le dos des équipes de Ligue 2 au mois d’août et au mois de septembre. On avait l’impression que c’était la fête à chaque fois. Je me suis régalé sur des matches comme face à Rodez, Quevilly-Rouen, Paris FC qui était annoncé candidat pour la remontée. Le deuxième point que je retiendrai, c’est la grosse satisfaction de la défense centrale, les tauliers. La mayonnaise a vite pris et ce n’était pas forcément évident dès les premiers matches. Bordeaux est resté six matches sans prendre de but. Barbet-Gregersen, c’est du solide, une des meilleures charnières centrales de Ligue 2. On a aussi eu un gardien de but qui a eu un été compliqué mais il a su digérer cette situation, pour faire des arrêts décisifs, comme contre Dijon où il nous sauve la mise à la dernière seconde. Il a sauvé des points cette saison, Gaëtan Poussin, il ne faut pas l’oublier. Et le troisième point, c’est les affluences au stade. On tourne avec des affluences qui ont souvent été supérieures à celles qu’on a eu l’année dernière en Ligue 1. On a eu jusqu’à 24000 contre Sochaux, et on en aura encore de belles car il y a du lourd qui va arriver, et notamment Le Havre, même si ce sera en semaine, ce qui n’est pas la panacée… Je souscris pleinement aux revendications de ces groupes de supporters à ce sujet. On a beaucoup de monde au stade, c’est bien ».

Retranscription Girondins4Ever