Christophe Monzie : « C’est l’antithèse de Dilane Bakwa. Je me demande s’il est capable de dribbler un arbre… »

(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

Sur ARLChristophe Monzie, parmi ses points négatifs de la première partie de saison, a donné deux joueurs des Girondins de Bordeaux : Fransérgio et Alberth Elis.

« Ce qui me déçoit, c’est la performance de certains garçons, et notamment Fransérgio… Enfin, pour lui, c’est une demi-surprise parce que déjà l’année dernière on savait qu’il était loin de pouvoir justifier les espoirs placés en lui. Il a été mieux sur les derniers matches, mais bon, ce n’est pas sur trois matches qu’on peut juger le garçon. Il avait aussi bien démarré les deux ou trois premiers matches notamment à Rodez où il avait été très bon, puis ensuite il s’est éteint comme l’année dernière. Celui qui m’a le plus déçu, et j’étais l’un de ses premiers ardents défenseurs quand il a été question de vendre Hwang Ui-Jo et Alberth Elis, et que je disais qu’il fallait en garder un… Le problème c’est qu’Alberth Elis a d’autres idées et envies en tête. Je ne reconnais pas ce joueur par rapport à l’année dernière. C’est l’antithèse de Dilane Bakwa. Lui, c’est tout sauf un dribbleur : il va vite, il a un bon jump, il est puissant, il empoissonne les défenses, mais – je vais grossier le trait et être très méchant – je me demande s’il est capable de dribbler un arbre… Alors que Dilane Bakwa c’est tout le contraire. Ce n’est pas le jump, pas la puissance, mais il provoque, fait des crochets intérieurs… Il faut jouer avec les qualités d’Alberth Elis mais le problème, c’est qu’aujourd’hui, il a certainement la tête ailleurs. Un garçon, dont on attendait tellement, et qui n’a marqué qu’un but en 19 matches, ce n’est pas suffisant »

Retranscription Girondins4Ever

Photo Fransérgio