Amandine Miquel : « Je pense que le scénario peut être complètement différent si on prend les buts sur les 2-3 cafouillages qu’on donne »

Sur L’Union, Amandine Miquel, l’entraîneuse du Stade de Reims, est revenu sur la grosse victoire de ses joueuses face aux Girondins de Bordeaux (6-1).

« Je trouve que ça finit bien mais on n’a pas été sereins défensivement ni au milieu de terrain. Il y a eu beaucoup de fautes d’attention, de passes dangereuses. Dans le contenu on n’est pas vraiment satisfaits sur notre moitié, dans notre camp. Après, forcément devant on a bien fini. Il y a eu pas mal d’actions offensives, pas mal de buts mais je pense que le scénario peut être complètement différent si on prend les buts sur les 2-3 cafouillages qu’on donne. Dès la reprise de la mi-temps il y en a un, il y en a plusieurs en deuxième avant que le score soit large. ON se met en difficulté tout seul donc ça aurait été préférable de ne pas avoir ces situations-là donc on va refaire le point dans la semaine parce qu’on doit faire mieux à ce niveau-là, avec nos prétentions en terme de qualité de jeu. Il y a eu trop de relâchement sur les phases défensives. On doit être plus sereins derrière. Je trouve que leurs seules situations un peu dangereuses c’est nous qui les créons. On ne les donne pas, on les crée pour eux. Si on veut, face à d’autres adversaires, ne pas être serrés au juste, il faut que derrière on soit un peu plus carrées. Je ne parle pas que des défenseures, c’est toute l’équipe. Quand on n’a pas le ballon il faut qu’on fasse un peu mieux après on est forcément très contentes du score et de la fin de match mais il y a eu encore 2-3 cafouillages. »

Retranscription Girondins4Ever