Le point sur la situation d’Alberth Elis

Comme le souligne Clément Carpentier, l’arrivée d’Alexis Pitu ne signifie pas un départ d’Alberth Elis à l’heure actuelle, du moins une compensation. En effet, cette arrivée a pour but de renforcer l’équipe dans le sprint final et la seconde partie de Ligue 2. « Alexi Pitu ne vient pas forcément remplacer un joueur sur le départ des Girondins. C’est un milieu offensif qui peut jouer ailier, faux pied, ou numéro 10. ‘C’était un vrai besoin’, nous glisse un dirigeant. Si Alberth Elis et /ou Fransérgio partent, ils seront remplacés ». 

En l’état actuel des choses, et si l’agent du Hondurien est vraisemblablement en France, c’est le statu quo. Seulement, il est aussi vrai qu’il y a des offres pour l’attaquant bordelais. Il y aurait bien des offres en provenance des Etats-Unis, en MLS. Le joueur ne serait pas contre retourner en MLS, où il a déjà évolué, à Houston.

Il y aurait également une offre d’un club italien, mais celle-ci ne serait plus d’actualité. Il y a vraisemblablement des propositions de prêt de clubs français. RMC évoquait Troyes ou encore Strasbourg. Le journaliste de France Bleu parle d’un intérêt en provenance d’Espagne. Cela devrait être le Real Valladolid qui le suit depuis au moins deux saisons, et qui avait déjà manifesté son intérêt l’été dernier, dans les dernières heures du mercato.

Enfin, sans surprise, les Girondins de Bordeaux, parmi toutes ces offres préfèreraient un transfert sec. Rappelons qu’Alberth Elis a été acheté à Boavista entre 4 et 6 millions d’euros selon les sources.