Johann (Débriefeur) : “On a vraiment vu la différence et les entrées de certains joueurs comme Pitu ou même Delaurier-Chaubet ont vraiment changé la donne”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Dans Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée est revenu avec Johann, sur la victoire  des Girondins de Bordeaux face à Nîmes (1-0).

Cette équipe nîmoise nous a fait déjouer mais ce qui m’embête c’est que pendant 70 minutes on n’a pas non plus pratiqué un beau football. On a eu un problème dans la finition même si on a eu un très bon gardien en face, mais malheureusement cette saison on a souvent eu un très bon gardien en face des Girondins, qui a souvent brillé. Maraval avait déjà brillé au match aller et il a brillé au match retour. Maintenant c’est la construction de jeu qui pose un peu problème parce qu’on n’avait pas réellement de solutions jusqu’à temps que David Guion fasse des premiers changements. C’est là où on a vraiment vu la différence et les entrées de certains joueurs comme Pitu ou même Delaurier-Chaubet ont vraiment changé la donne. A noter aussi que le but de Josh Maja est en renard des surfaces. Il s’y reprend une deuxième fois, ça lui revient dessus, il tacle le ballon qui part en lucarne… On a souvent dit que Bordeaux avait manqué de réussite sur certaines occasions. Là pour le coup on en a eu et c’est ce but qui nous amène trois points donc on ne va certainement pas cracher dessus. Maintenant, dans le contenu ce qui est embêtant encore une fois c’est que Nîmes, même en tant que 19ème, arrive à nous faire déjouer pendant 70 minutes. C’est inquiétant, ça veut dire que Bompard a réussi à trouver la parade à Guion et il a fallu un miracle entre guillemets de Josh Maja pour permettre à Bordeaux de gagner.”

Il a ausi été question du milieu Lacoux-Mwanga-Fransérgio :

“Je trouve qu’au milieu de terrain, franchement c’est Mwanga qui ressort du lot, il n’y a pas photo. Il s’est installé et on voit que sur les derniers matchs, quand il a eu un coup de moins bien, le milieu n’était pas bien du tout, sachant que Fransérgio, Lacoux et à un degré moindre Ignatenko parce qu’il a un peu perdu sa place ces derniers temps, n’arrivent pas à réhausser leur niveau de jeu et à être réguliers. C’est notre joueur qui porte le milieu et il faut que ça continue comme ça parce que c’est le sprint final et maintenant Guion ne va plus trop changer. Ca va être sensiblement les mêmes joueurs sauf s’il y a une suspension ou une blessure donc il va falloir que ces joueurs-là performent totalement.”

Retranscription Girondins4Ever

Le podcast de l’après-match :

Forever (foreverlaradio.fr)