Eric Bédouet : “Le petit Yacine Adli qui est parti en Italie, il comprenait très bien ça, il avait tout pigé. Il était très intelligent et il avait pigé ça”

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Eric Bédouet, ancien préparateur physique et entraîneur des Girondins de Bordeaux, est revenu sur l’importance de bien se préparer physiquement dans une saison. Il a notamment évoqué le passage de Paulo Sousa, qui voulait mettre le physique de côté.

Si la jeune génération ne va pas cracher sur un peu plus de physique et moins de ballon ? C’est tout l’art de faire passer des choses. Il faut discuter de ça avec les joueurs. Je n’avais aucun problème avec les jeunes. Quand je suis parti je n’avais aucun problème, au contraire, eux ils comprenaient ça. Le petit Yacine Adli qui est parti en Italie, il comprenait très bien ça, il avait tout pigé. Il était très intelligent et il avait pigé ça, il savait que c’était un schéma qui n’allait pas durer. Même moi j’en ai discuté avec Paulo (Sousa). Je ne dis pas qu’on était d’accord. Il avait développé au Portugal, un schéma pour se vendre dans toute l’Europe parce qu’il faut se vendre aussi. Il faut présenter les choses en disant aux joueurs : ‘Ecoutez, je ne vais plus vous faire courir, je vais vous faire courir mais avec le ballon’. Cela on le faisait avant, on l’a toujours fait. Je l’ai fait avec Elie (Baup), je l’ai fait avec tous les entraîneurs, mais à côté de ça il faut faire un travail adapté à chaque joueur. C’est très, très important. Il suffit de jouer la Coupe d’Europe, vous allez voir comment ça va se passer si vous ne travaillez pas ! Vous allez voir comment ça va se passer…”

Puis il a évoqué Laurent Blanc, entraîneur qui avait compris l’importance d’une bonne préparation physique :

S’il n’y a pas de travail… Laurent Blanc était conscient de ça, il l’a vécu. J’ai adoré travailler avec lui, il a vu l’Italie, il a vu pas mal de pays. Vous dites à un joueur de haut niveau qu’il ne faut plus travailler et qu’il faut faire tout le travail avec le ballon, il vous regarde et te dit : ‘D’accord, c’est bien mais il faut des résultats’. Avec les meilleurs joueurs au monde et peut-être les joueurs qui n’ont pas nécessairement le devoir de travailler énormément physiquement, des joueurs confirmés, peut-être que ça peut marcher mais c’est très compliqué. Mais je n’ai jamais vu ça.”

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.