Christophe Monzie : “Je constate juste que la Commission de Discipline n’est pas très clémente sur la quinzaine écoulée avec les Girondins…”

Sur ARL, le journaliste Christophe Monzie a estimé que la Commission de Discipline de la Ligue n’avait pas été réellement clémente avec les Girondins de Bordeaux en ce qui concerne les deux derniers matches, et les expulsions de Malcom Bokélé et Gaëtan Poussin.

« Rafał Strączek n’a pas pu grand-chose sur les trois buts qu’il a pris à Metz. Je constate juste que la Commission de Discipline n’est pas très clémente sur la quinzaine écoulée avec les Girondins. Pour Malcom Bokélé, malgré l’appel interjeté par le club, il a purgé sa suspension à Metz, alors qu’il a été victime, toutes les images l’ont confirmé, d’une provocation contre Bastia et que ce carton rouge était complètement surréaliste. La Commission de Discipline ne l’a pas entendu de cette oreille, et là il prend la sanction traditionnelle. Pour Gaëtan Poussin, Mikautadze s’est relevé, on aurait pu ne juger qu’un match… Rafał Strączek a quand même fait son travail, il ne peut rien sur les trois buts, il se fait exécuter. Je rappelle même qu’avant l’ouverture du score, il fait même une double parade décisive dès la 46ème minute. Je crois que le gardien polonais n’est pas incriminable sur la lourdeur de la défaite à Metz. Si Bordeaux a concédé sa plus lourde défaite de la saison, ce n’est pas à cause de Rafał Strączek, mais d’un effondrement au cours de la seconde période ».

Retranscription Girondins4Ever