Christophe Monzie : “On aurait tort de prendre à la légère cette équipe, même si elle n’a plus rien à jouer”

Sur ARL, le journaliste Christophe Monzie a confirmé que désormais, les Girondins de Bordeaux n’avaient plus de joker pour cette fin de saison.

« Oui, là je crois qu’il faudra d’abord faire le plein à domicile sur les quatre matches qu’il reste, c’est clair. Il reste trois déplacements, Valenciennes, Quevilly-Rouen et Annecy… Une victoire et un match nul devraient suffire, je pense, sur ces déplacements, mais à condition de faire le plein à la maison, ce qu’on n’a pas trop fait quand même jusqu’à présent. On a pris une taule à Metz, il vaut mieux la prendre à la 31ème journée qu’à la 37ème. Et d’en prendre trois en un seul match plutôt que de prendre trois fois 1-0, ça aussi. Alors, il y a de la déception parce que Bordeaux restait sur sept matches sans défaite, trois clean-sheets… mais il fallait aussi se dire que Metz était un gros test, qu’il manquait un garçon comme Bokélé, même si Michelin ne sera pas là parce qu’il a pris un coup derrière la tête à l’entrainement. D’ailleurs, à mon avis, il a été parmi les moins mauvais girondins sur ce match à Metz. Il a délivré de très bons centre qui auraient mérité de trouver preneur ».

Puis il s’est exprimé sur le prochain match face à Grenoble.

« C’est une équipe qui ne marquait pas beaucoup de buts à l’époque du match aller, qui ne marque pas toujours tellement. Ils ont perdu sur deux énormes erreurs lundi soir contre Saint-Etienne.  Sinon, c’est une équipe qui était plutôt en place, qui a tenu tête aux Verts, qui a un très bon fond de jeu. On avait tenu à dix contre onze à l’aller, et on avait un très bon match défensif à l’extérieur, face à une bonne équipe, qui pratiquement un bon football. Elle n’a plus grand-chose à jouer, et je pense que ce sera un bon test. On aurait tort de prendre à la légère cette équipe, même si elle n’a plus rien à jouer. Mais il y a un impératif pour Bordeaux, ce n’est pas d’être beau, mais d’être efficace. Il faudra être plus tranchant que ça lundi soir, sinon on ne passera pas. Il va falloir que certains garçons, qui m’ont encore déçu… Je pense à Josh Maja, à Dilane Bakwa, à Fransérgio… Il va falloir monter le curseur ».

Retranscription Girondins4Ever