Patrice Ferri : “Il faudrait savoir ce que Maubleu en pense parce que le ballon, lui, il l’a dans son champ de vision…”

Sur beIN Sports, l’ancien défenseur désormais consultant, Patrice Ferri, est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux face à Grenoble (3-0). Un rebond après la défaite à Metz.

« Il y a des enseignements à tirer de ce match, comme la capacité psychologique et de remise en question des Girondins sur le plan mental, sur le plan psychologique, mais aussi sur le plan du jeu. Ils se sont peut-être découvert une autre recette éventuellement. C’est de bon augure, on peut le dire. David Guion avait pris des risques avec le changement de système, d’hommes aussi. Il a certainement des réponses ».

Cependant, le consultant estime que le deuxième but peut porter à débat.

« Sur le premier but bordelais, il y a eu une défense très statique de Grenoble, qui n’a pas su contrer Barbet au premier poteau d’abord. Le deuxième but, il se passe quand même quelque chose de bizarre. Le ballon n’est pas très loin, et il est dans le champ de vision de Maubleu, qui peut être déstabilisé par ça… Je pense qu’il y a quand même quelque chose à dire là-dessus. Alors après, la conduite de balle de Davitashvili, c’est d’abord un ballon mal donné par Nsimba, qui se transforme en passe décisive, et en but. Le troisième but est un missile de l’homme en plein confiance, Josh Maja. Il y a eu un gros effort aussi sur cette action de Badji […] Sur ce deuxième but quand même, je reste persuadé que… Il faudrait savoir ce que Maubleu en pense parce que le ballon, lui, il l’a dans son champ de vision… L’idée d’ingérence dans le jeu, comme ça… Si vous me parlez d’un ballon qui est à 80 mètres de l’action qui se joue, d’accord. Là, je n’aurais eu aucune interrogation ».

Retranscription Girondins4Ever

Image

Image

Image

Image