Romain Molina : “Aujourd’hui, s’ils peuvent encore jouer la monter en Ligue 1, c’est encore grâce aux gamins du club”

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Romain Molina, journaliste, auteur, essayiste et conférencier, est revenu sur les résultats financiers de la saison 2021-2022. A l’occasion de l’analyse des comptes de l’AS Monaco, il évoqua le transfert d’Aurélien Tchouaméni au Real Madrid, faisant ainsi la passerelle avec les Girondins de Bordeaux.

« Quand on regarde Monaco, cela se finit à -187000€, notamment grâce à la vente de Tchouaméni. Sinon, il y a quand même une perte de 145 millions d’euros avant transfert. D’ailleurs, cela fait penser à Bordeaux, Aurélien Tchouaméni. Le transfert d’Aurélien Tchouaméni a permis à Bordeaux d’éponger quelques dettes. C’est comme pour celui de Jules Koundé. C’étaient les plus-values qu’il y avait. Heureusement pour Bordeaux… Encore une fois, c’est quand même savoureux, ces formations dont les fonds vont réduire les budgets à outrance, pour moins dépenser… Pour l’équipe première et les dirigeants, ne vous inquiétez pas, on dépense à fond. Mais pour les jeunes, on dépense de moins en moins parce que cela coûte quand même assez cher. On remarque que pour un club comme Bordeaux, s’il n’y a pas eu faillite, c’est grâce aux gamins du club qui étaient partis il y a quelques années ».

Et sur le sujet de la jeunesse, c’est elle, pour le journaliste, qui a sauvé le Club sportivement cette saison.

« Et aujourd’hui, s’ils peuvent encore jouer la monter en Ligue 1, c’est encore grâce aux gamins du club, et pas forcément grâce à un système de trading post-formation, et du transfert de l’offshore, de je ne sais pas quoi… Ce serait bien que les clubs se rappellent de ça. Ce n’est pas aujourd’hui, quand je vois Nancy complètement couler, un club qui a aussi complètement oublier sa formation… Et il y en a d’autres ».

Retranscription Girondins4Ever