Nicolas Le Gardien : “Victoire obligatoire, oui, sinon, il y a effectivement un risque de dire pour de bon adieu au Havre, et de laisser cette deuxième place à Metz”

François Launay, journaliste à France Bleu Nord, sur France Bleu Gironde et 100% Girondins, s’est exprimé sur la dynamique actuelle du prochain adversaire des bordelais, Valenciennes.

 « La barre se redresse lentement mais surement, oui… Il faut dire que Valenciennes revient de loin… L’équipe passe une seconde partie de saison extrêmement compliquée avec deux victoires seulement depuis la reprise d’après Coupe du Monde. Avant la reprise, Valenciennes était sixième, et tout s’est effondré depuis, avec deux victoires sur les 19 derniers matches. Ça a coûté la place de Nicolas Rabuel et qui a été remplacé depuis dix jours par Ahmed Kantari qui était jusque-là entraineur de la réserve. Il a permis à Valenciennes de faire un match nul à domicile contre Niort, ce qui n’est pas non plus très glorieux contre la lanterne rouge. Mais la vrai perf’ et le vrai bol d’air c’est la victoire à Amiens samedi dernier, qui a permis à Valenciennes de sortir un peu la tête de l’eau et de maintenir ses distances avec la zone de relégation avec trois points. VA respire un peu mieux, mais ce n’est pas encore réglé cette histoire de maintien ».

Sur TV7, Nicolas Le Gardien, a évoqué l’obligation de victoire pour les Girondins de Bordeaux face au VAFC.

« Ils doivent continuer sur le même chemin. Aujourd’hui, ils ont grillé leur seul joker avec leur défaite à Metz. On ne peut pas présager d’un faux-pas de Metz contre le Paris FC, donc s’ils veulent maintenir cette deuxième place, il faut gagner. Dans le meilleur des cas, même si Metz fait un faux-pas contre le Paris FC, c’est l’occasion de reprendre un peu d’air, et aussi l’opportunité de remettre un peu de pression sur Le Havre qui va jouer un match compliqué à Caen dans l’après-midi, dans le cadre d’un derby où ils sont très attendus. Si jamais Le Havre faisait un faux-pas, c’est l’occasion donc pour Bordeaux de revenir à trois points. C’est victoire obligatoire, oui, sinon, il y a effectivement un risque de dire pour de bon adieu au Havre, et de laisser cette deuxième place à Metz ».

Retranscription Girondins4Ever