Christophe Dugarry : “Je n’ai pas envie qu’on soit dans cette course à la saucisse… J’ai envie d’une identité forte, un club vertueux, un vrai projet !”

Pour Bordeaux Le Mag, Christophe Dugarry a expliqué qu’en plus d’une remontée en Ligue 1, il aimerait voir les Girondins de Bordeaux redevenir un club sain, avec des valeurs, une identité forte.

« Quand tu vois un club comme Strasbourg… J’ai envie qu’il y ait une identité forte. J’ai envie que les gens soient contents d’aller au stade… Après, qu’on ne soit pas troisième, quatrième, qu’on ne joue pas la Ligue des Champions… Je m’en fiche ! Moi, je préfère qu’on soit un club vertueux. Que les gens soient contents d’aller au stade, que tu ne surpayes pas des mecs qui n’en ont rien à carrer et que tu participes à cette espèce de course à la saucisse… Que tu prennes des joueurs pour les revendre… Non. Un vrai projet ! Je préfère m’identifier à d’autre mecs… Bref, qu’il y ait de nouveau un partage, qu’on partage quelque chose, qu’on soit contents d’aller au stade… Le football d’aujourd’hui, son modèle économique, il est à gerber. C’est détestable. Je n’ai pas envie de vivre ça. Qu’on finisse 10ème les dix prochaines années, ça me conviendra. Mais par contre on n’a pas de déficit, les gens sont sûrs de toucher leur paye… Que les joueurs soient contents de jouer ensemble, de partir au vert, de partager ensemble… Un truc familial ! Je pense que c’est encore possible. Et si une année tu as un peu moins de chance, tu es un peu moins performant, eh bien tu descendras en Ligue 2. Mais le club n’aura aucune chance de descendre (plus bas) parce qu’il sera sain, vertueux, et il remontera aussi facilement. Je n’ai pas envie qu’on soit dans cette course à la saucisse avec les autres devant qui investissent des milliards et des milliards… Jusqu’au jour où ils se rendront compte que leurs milliards ça ne suffira pas pour gagner une Ligue des Champions ».

Lancien attaquant bordelais insiste sur le football actuel, qui ne l’intéresse pas.

« Je n’ai pas envie de ce football-là, il ne m’intéresse pas. J’ai envie que mon club… Tu vois, un club comme Angers, même si c’est compliqué et que là, ils arrivent au bout d’une histoire, enfin plein d’histoires, avec le Président etc… Mais ce qu’ils ont fait, comme Reims, Lens… J’ai envie de retrouver ce football-là, et je n’ai pas envie d’aller baratiner avec les autres là, la FIFA, l’UEFA, la Ligue des Champions etc… Qu’ils fassent leurs compétitions entre eux, on s’en fiche… On se fait la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, de temps en temps on recevra Paris, Marseille, et ça leur fera peur de venir jouer à Bordeaux parce qu’ils sauront qu’ils vont se faire chahuter… Voilà, partager avec les supporters, faire des événements, des soirées où on se retrouve. Le football de maintenant, il est à gerber, il est horrible… J’ai envie que les Girondins remontent, même si c’est pour être dans cette course-là, non, pas plus que ça… ».

Retranscription Girondins4Ever