David Guion : “C’est aussi mon rôle de temps en temps d’appréhender le match comme ça, et qu’ils sentent le staff derrière eux pour leur donner un peu de force”

A la fin de la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Malherbe de Caen, David Guion, l’entraîneur bordelais, s’est exprimé au micro de BeIn Sports. Il a notamment évoqué le but hors jeu de Zuriko Davitashvili.

“Oui, on a vu qu’au niveau de la ligne ça débordait légèrement. Mais oui, Zuriko, à droite, il est plus dangereux. Il est sur une bonne série, et il est dans un bon moment. On a envie de l’utiliser avec ses forces, tant qu’il aide l’équipe comme il l’a fait cet après-midi.”

Puis il s’est exprimé sur le fait qu’on l’ait vu un peu énervé par moments sur le match :

“Il faut être avec les garçons, les encourager, les rassurer, mais il y a également les efforts qu’il faut aller chercher, parce que je sais très bien que tous ces petits efforts sont importants. D’aller serrer, de faire deux ou trois mètres en plus, de coulisser, d’avancer, de se replacer, c’est très important. Je pense aussi que les joueurs ont besoin d’être guidés aussi. Ce sont des jeunes joueurs. C’est aussi mon rôle de temps en temps d’appréhender le match comme ça, et qu’ils sentent le staff derrière eux pour leur donner un peu de force.”

Est-ce que cette victoire va maintenir les joueurs sous pression ?

“Oui, bon, après, on est toujours en vigilance avec nos joueurs… C’est comme la petit musique où l’on dit que les équipes, quand elles viennent ici, elles n’ont rien à jouer… Comme Caen, comme Grenoble : on s’aperçoit que c’est tout le contraire. En effet, quand on vient ici à Bordeaux, au Matmut, l’adversaire est évidemment motivé. Donc je trouve qu’on a été très forts dans l’adversité encore cet après-midi. Cela permet cependant à mes joueurs de ne pas s’enflammer, car là il n’y avait pas trop lieu de s’enflammer d’un point de vue technique cet après-midi.”

Retranscription Girondins4Ever