Alexandre Mendy : “Mon premier match en Coupe d’Europe, ma première grosse blessure et la naissance de ma fille. Tout cela s’est passé à Bordeaux”

Avant la rencontre entre les Girondins et le Stade Malherbe Caen, Alexandre Mendy, l’attaquant caennais et passé par le FCGB, a été invité à exprimer ce que lui évoquait aujourd’hui Bordeaux, lui qui a tourné la page. Des propos rapportés par Ouest-France.

“Il y a mon premier match en Coupe d’Europe, ma première grosse blessure et la naissance de ma fille. Tout cela s’est passé à Bordeaux. Sur le terrain, j’ai plutôt vécu de bons moments. J’étais arrivé en tant que numéro 1 bis, aux côtés de Gaëtan Laborde et Nicolas de Préville, et j’avais réussi à jouer et à être décisif (4 buts en 16 matches de Ligue 1), avant de me faire une rupture des ligaments croisés. Cela reste ancré parce que c’est une grosse blessure, que j’ai énormément galéré, en étant absent un an au lieu des six mois prévus, à cause de complications. Par la suite, j’avais souvent des douleurs. Aujourd’hui, je n’en ai plus”.

A l’inverse, Alexandre Mendy fait aujourd’hui de son physique un atout. Mais c’est également, à l’époque, ce qui avait incité Jocelyn Gourvennec à le recruter aux Girondins.

“J’ai retrouvé toutes mes capacités depuis la saison dernière. Cela rejaillit sur mes performances et dans le contenu de mes matches. J’avais commencé un travail de renforcement avec Baptiste Hamid, au début à Caen. Benoît Pickeu a pris le relais et m’a beaucoup aidé. De manière générale, le groupe est mieux armé physiquement. Et de mon côté, je travaille beaucoup plus individuellement, avec le staff et à la maison. Je pense aussi que le physique est contrôlé par la tête. Comme je me sens bien mentalement, le reste suit”.