Xavier Gravelaine : “Jean-Pierre Papin ? Il a eu des paroles un peu malheureuses sur le terrain et je n’ai pas pu me retenir…”

Il y a quelques temps, Jean-Pierre Papin s’était souvenu de son premier Bordeaux-Marseille. Un moment mémorable… « J’ai joué 40 minutes et je suis parti à Pellegrin après, pour me faire recoudre. Le coup de poing de Gravelaine, je m’en souviens. On a très vite mené, 2-0, puis 3-0, et il y a une petite altercation avec Gravelaine au milieu de terrain. Et je lui ai dit : ‘ce n’est pas parce que tu joues à Marseille qu’il y a une troisième épaule qui va te pousser’. J’ai pris une droite, l’arcade était complètement ouverte. J’ai donc joué 40 minutes et je suis parti à Pellegrin après pour me faire recoudre. Et finalement on a gagné 4-0 ».

capture-decran-2016-11-28-a-10-44-54-2

La semaine dernière, sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Xavier Gravelaine, ancien joueur professionnel et actuel entraîneur d’Avranches (National), s’est justement exprimé sur ce fameux Bordeaux – Marseille de dévrier 1997 (4-0), match au cours duquel il s’était fait expulser suite à ce coup sur Jean-Pierre Papin. 

Ce qu’il s’est passé ? (rires) Jean-Pierre était en fin de carrière à Bordeaux… On est redevenus copains, après c’était fini le lendemain. C’est l’impulsivité, puis ça lui tenait à cœur de finir à Bordeaux et il chambrait beaucoup. Il a eu des paroles un peu malheureuses sur le terrain et je n’ai pas pu me retenir. Quand on touche à la famille c’est un peu compliqué… On peut chambrer mais voilà… Je n’ai pas su me retenir. Ma fille, toute petite, à cause d’internet elle m’avait montré ça à cause de ses copains et copines, et je n’étais pas fier non plus. Mais bon, sur l’instant, quand vous perdez 4-0… C’est une péripétie, on est devenus potes et l’autre fois je l’ai vu quand il entraînait à Chartres, tout va bien.”

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.