Clément Grèzes : “On retiendra quand même une information, c’est que ce but est deux fois en position de hors-jeu”

A la fin de la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Malherbe de Caen (1-0), Clément Grèzes, consultant sur BeIn Sports, est revenu sur le contenu du match.

Ça a été un match en deux temps. D’abord le temps de la déroute de la défense caennaise, prise à trois reprises plein axe. Cette fois-ci c’est conclu par Zuriko Davitashvili. On retiendra quand même une information, c’est que ce but est deux fois en position de hors-jeu, deux fois avec Josh Maja et Zuriko Davitashvili qui auraient dû être stoppés par le corps arbitral. Les bordelais vont revenir en seconde période et être ballotés très clairement par les caennais, mais ils se procureront tout de même la meilleure occasion et Anthony Mandrea qui sort très, très bien dans les pieds de Josh Maja. Les caennais ont globalement dominé les débats en seconde période, en mettant beaucoup de ballons dans la surface de réparation, sans se procurer d’immenses occasions. Il y a cette tête de Brahimi sur un très bon centre encore une fois d’Ali Abdi. Puis il y aura un énorme travail de Gaëtan Poussin, notamment sur cette frappe en pivot d’Alexandre Mendy. C’est une grosse occasion et c’est un peu le symbole de ce match des caennais parce qu’Alexandre Mendy aurait sans doute dû faire mieux sur cette remise vers Moussa Sylla.”

Il a ensuite évoqué le match des caennais :

De l’autre côté il y a des caennais qui ont souffert d’abord défensivement et c’est peut-être là finalement l’une des clés de la rencontre. C’est la souffrance lors de la première demi-heure, de tout le secteur défensif et notamment des trois de derrière qui n’ont pas su réagir face au jeu combiné de l’axe de l’attaque des bordelais. On pense à Maja, on pense à Fransérgio, on pense évidemment à Bakwa et à Davitashvili. Il y a eu pas mal d’errements, on rappelle que les caennais avaient changé de schéma pour ce rendez-vous. Il y a eu trente petites minutes d’errement défensif mais une seconde période nettement plus maîtrisée qui laisse sans doute des regrets aux supporters caennais et à leur coach Stéphane Moulin.”

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)