Philippe Fargeon : “Si vous ne remontez pas la première année, évidemment c’est difficile, mais on ne pourra pas leur reprocher… Ils auront fait le maximum”

Sur Bordeaux Le Mag, l’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, Philippe Fargeon, a répondu à la question de savoir si c’était un avantage pour les bordelais ne jouer avant les messins.

« C’est sûr que si vous gagnez, ça oblige les autres à gagner. Maintenant, si vous perdez, ou que vous perdez des points, ça va motiver l’équipe adverse. Aujourd’hui, le championnat étant comme ça… Mais je crois que c’est quand même mieux que ce soit Bordeaux. Et puis ensuite ce sera les dernières journées, comme habituellement pour éviter toute triche, à la même heure et le même jour ».

Est-ce que selon lui cela va se jouer jusqu’au bout ?

« Je pense que s’il y a une défaite de Metz et qu’on ne perd pas, ce sera difficile de ne pas monter pour Bordeaux. Si Bordeaux perd des points, là on peut aller jusqu’au bout de la saison pour savoir qui terminera deuxième. Mais si Metz perd la semaine prochaine, ou qu’il laisse un ou deux points comme c’était le cas la semaine précédente, là ça va être beaucoup plus dur, parce qu’ils auront beaucoup plus de mal à y croire ».

Et si les Girondins ne montaient pas à l’issue de la saison ?

« Si on retomberait de haut ? Pas forcément. C’est sur les jeunes qu’il faudra construire. Si vous ne remontez pas la première année, évidemment c’est difficile, mais on ne pourra pas leur reprocher… Ils auront fait le maximum. Après, il faudra comprendre pourquoi ça ne se passait pas, même si je n’ai pas envie d’y croire… Il faudrait comprendre ce qui s’est passé sur les derniers matches, ce qui a fait que ce club n’a pas pu le faire… Pour l’instant, on n’en est pas là. Il faut surtout y croire jusqu’au bout. En remontant cette année, on redémarrera sur des bonnes années avec une équipe compétitive, renforcée par des joueurs un peu plus expérimentés, complémentaires. Mais pour l’instant… C’est dur de tirer des plans sur la comète alors que tout le monde est dans l’incertitude de savoir s’ils vont réaliser, ce qu’on peut appeler quasiment un exploit… Quand on réfléchit à ce qui s’est passé en juillet… »

Retranscription Girondins4Ever