Zuriko Davitashvili : “C’est plus simple avec Danylo Ignatenko, qui est ukrainien et parle russe”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Pour So Foot, l’ailier international géorgien des Girondins de Bordeaux, Zuriko Davitashvili, s’est exprimé sur les différences qu’il existe entre la D1 géorgienne et la Ligue 2. “Le championnat géorgien est d’un bon niveau, mais la Ligue 2 est supérieure en raison de l’intensité et de la grande vitesse du jeu. Il n’y a que des bonnes équipes, tu ne peux pas débarquer comme ça et gagner facilement 6-0. Tous les matchs sont très difficiles, jusqu’à la fin des 90 minutes. Je pense que c’est la grande différence avec le championnat géorgien”.

Puis le joueur offensif bordelais a été invité à parler de son intégration, notamment à travers la langue. Etant arrivé depuis seulement quelques temps en France, il ne maitrise pas encore le français.

“C’est un petit peu difficile, étant donné que je ne parle pas français. Mais je me débrouille en anglais, donc je peux discuter avec mes partenaires et comprendre les consignes de l’entraîneur. C’est plus simple avec Danylo Ignatenko, qui est ukrainien et parle russe. On est déjà allés au restaurant une ou deux fois ensemble. J’ai aussi quelques affinités avec Alexi Pitu, qui est arrivé cet hiver. Mais ce sera mieux quand je saurai parler français. En ce moment, je prends des cours. Pour l’instant, je peux dire « bonjour », « ça va », « à gauche, à droite » (il les prononce en français, NDLR), mais c’est tout. (Rires.)”