[J35] Le résumé de Quevilly-Rouen – Bordeaux : Un point de pris pour les bordelais qui ont encore leur destin entre leurs mains

Notre équipe des Girondins de Bordeaux se déplaçait sur la pelouse du Stade Robert Diochon du Petit-Quevilly, pour défier l’équipe de Quevilly-Rouen Métropole ce samedi, pour le compte de la 35ème journée de Ligue 2 BKT.

Pour l’occasion, David Guion revenait à son système en 4-4-2. Dans les buts Gaëtan Poussin garde son poste. La défense reste inchangée malgré le retour de Clément Michelin sur le banc. Au milieu de terrain, c’est Alexi Pitu qui revient au poste de milieu gauche alors que Zuriko Davitashvili prend le côté droit. Devant Aliou Badji revient et sera associé à Josh Maja.

Le onze de départ de chaque équipe :

Image

Image

Au coup d’envoi, les normands procèdent à un changement puisque Ben Youssef s’est blessé à l’échauffement. C’est Pendant qui le remplace numériquement. Le parcage visiteur est lui, une fois de plus, bien garni et on entend que les chants bordelais. Le premier fait de jeu arrive après 5 minutes et un geste en retard de Till Cissokho sur Josh Maja. L’ancien bordelais récolte un carton jaune (0-0). A noter qu’il y a pas mal de vent de face pour les Girondins et que les transitions aériennes longues sont freinées. Il va donc falloir passer par des ballons au sol. La première demi-occasion vient des normands qui sur un corner, voient la tête d’un de leur joueur passer au-dessus des buts de Gaëtan Poussin (0-0 11ème).

Quevilly-Rouen se montre un peu plus pressent et il faut un super tacle de Yoann Barbet pour éviter une situation dangereuse. Le corner ne donnera rien. Mamady Bangré sera le premier à tirer mais Gaëtan Poussin repousse bien et Yoann Barbet a suivi pour dégager en corner. Il ne donnera rien non plus (0-0 22ème). Ce début de match n’est pas des plus intenses. Bordeaux n’arrive pas à se projeter rapidement vers l’avant et Quevilly-Rouen attend les bordelais dès qu’ils n’ont pas le ballon.

A la 31ème minute de jeu, le match va être arrêté car un jeune ramasseur de balle a fait un malaise vagal visiblement sur le bord de la pelouse. Staff et joueurs ont accouru vers lui pour venir en aide. Ce sont des moments que l’on n’aime pas voir… Il sortira sur la civière de la protection civile et sous les applaudissements de tout le stade.

Le jeu reprend donc après de longues minutes d’interruption. Les bordelais vont avoir un corner mais la tête de Josh Maja passe juste au-dessus des buts (0-0 42ème). Malcom Bokélé va récolter un carton jaune suite à un tacle non maîtrisé (45+1, 0-0). Le coup-franc de Camara est boxé sans difficulté par Gaëtan Poussin (45+2).
A la mi-temps les Girondins n’ont pas trouvé la faille mais n’ont pas su réellement s’en donner les moyens.
En début seconde période, la bonne nouvelle vient du bord des terrains où le jeune ramasseur de balle va beaucoup mieux. Il n’avait pas mangé le matin, d’où ce malaise vagal. Il suivra la seconde période en tribune avec sa famille. Sur le plan sportif, pas de changements. Les bordelais auront une situation mais la frappe de Josh Maja n’est pas dangereuse. Les Girondins restent néanmoins devant et se procurent trois corners en peu de temps, dont celui à l’initiative de Fransérgio qui n’est pas loin de tromper le gardien (53ème 0-0). Aliou Badji a eu une occasion énorme sur une service de Zuriko Davitashvili mais il glisse juste avant le duel face au gardien…
Le match a toujours du mal à se décanter, même s’il y a un peu plus de mouvement de chaque côté. Bordeaux est tout proche d’ouvrir le score sur un centre de Vital Nsimba. Josh Maja redresse le ballon sur la barre mais Aliou Badji n’a pas pu suivre (62ème 0-0). Trois minutes plus tard c’est Malcom Bokélé qui trouve aussi la barre sur un bon centre de Vital Nsimba.
Les premiers changements de David Guion arrivent à la 70ème minute avec les entrées, un peu tardives, de Dilane Bakwa et Junior Mwanga en place de Zuriko Davitashvili et Tom Lacoux.
La deuxième session intervient à la 82ème avec les entrées de Danylo Ignatenko et David Tebili en places de Fransérgio et Aliou Badji.
Quevilly-Rouen aura une occasion par Mafouta mais la frappe termine dans les gants du gardien bordelais. Bordeaux est brouillon en cette fin de match et perd des ballons faciles. Le match est tendu et en cette fin de rencontre, Bordeaux aurait pu bénéficier d’un penalty pour une faute sur Stian Gregersen mais l’arbitre ne dira rien (86ème 0-0).
Au final les Girondins prennent un point et ont encore leur destin entre leurs mains.