Olivier Echouafni : “C’était un beau match de gala. Ce match nul est comme une victoire pour nous”

Sur ARL, Olivier Echouafni, l’entraineur de Quevilly Rouen Métropole, avec ce match nul face aux Girondins, a estimé que le maintien de son club était acquis. « Je pense qu’on est presqu’officiellement maintenus. On a 12 points sur le premier relégable, donc il y a au mieux douze points, au pire neuf points plus le goal-average, donc on sera en Ligue 2 l’année prochaine ».

Et contrairement aux préjugés, QRM a encore des objectifs en cette fin de saison.

« On a envie de terminer dans cette première partie de tableau, à la 8ème place, ou en tout cas proche du Top5. Ce serait une formidable récompense pour le club, mais aussi pour le groupe, parce que j’ai un groupe incroyable. Peu importe celui qui débute ou celui qui rentre, il y a toujours, à l’image de ce qu’on a fait à Pau, cette volonté d’aller plus haut, et moi j’aime ça ».

Puis Olivier Echouafni se remémora le fil du match, le contexte, et ce qui se passa avec le malaise vagal du jeune ramasseur de balle Ilan.

« J’ai adoré l’ambiance, le public, l’atmosphère. Les Léopards ont frappé un grand coup face à une équipe du Top3. On a souvent fait de très bons matches contre ces équipes-là. Parfois, on n’a pas forcément été récompensés, et je pense à Sochaux à un moment donné. Mais il y a beaucoup de fierté. Dans ce match-là, il y a eu un fait qui a été important, le petit Ilan. Ça a été émotionnellement très fort de voir le gamin s’effondrer. On lui dédie aussi ce match. Il était avec nous dans les vestiaires et il se porte beaucoup mieux. C’est les supporters qui m’ont averti sur le côté, je ne comprenais pas, je ne voyais aucun joueur par terre. Le gamin était confondu au panneau d’affichage et du coup je l’ai vu au sol. J’ai compris qu’il y avait un souci donc j’ai alerté l’arbitre pour lui dire qu’il y avait un truc qui n’allait pas. Il est reparti avec le maillot de Nico (Lemaitre) et on va tout faire pour qu’il puisse donner le coup d’envoi au prochain match face à Amiens ».

Quoi qu’il en soit, ce match nul semble être considéré comme une victoire.

« C’est un beau match de gala, on voit qu’il y a une motivation naturelle pour les joueurs. On n’a rien contre ces équipes-là, bien au contraire, mais les garçons ont envie de se montrer. Ils ont envie de profiter aussi de prendre du plaisir. Oui, cet après-midi, ce match nul est comme une victoire pour nous pratiquement parce qu’on a mis tous les bons ingrédients pour obtenir ce match nul ».

Retranscription Girondins4Ever