Robert Malm : “Bordeaux a son destin entre ses mains, et c’est ce qu’il y a de plus important”

A la fin de la rencontre entre Quevilly-Rouen et les Girondins de Bordeaux (0-0), Robert Malm, consultant, est revenu sur le contenu du match. Il a notamment parlé de Vital Nsimba, élu homme du match.

Il y avait match. J’avais un petit match avec son coéquipier Yoann Barbet derrière, qui a été bon. Il a été virevoltant, il a amené les deux centres qui ont amené le danger face aux joueurs de Quevilly, c’est Monsieur Vital Nsimba.”

Puis il a justement parlé du match avec le latéral gauche :

Peut-être que certains me trouveront sévère mais il me manquait quelque chose. Vous êtes capables de faire beaucoup plus. Tu le décris en disant que cette première période a été insipide on va dire, parce que vous êtes capables de faire beaucoup mieux. Même si vous touchez deux fois la transversale, il a encore manqué ce petit facteur chance ou ce petit truc que vous savez provoquer. Quand je dis ça, je fais référence au dernier match que vous avez fait la semaine dernière face à Caen.”

Ce à quoi le joueur des Girondins a répondu :

“Il nous manquait quelque chose aujourd’hui. Même si on a eu les deux actions sur la barre transversale, ce n’était pas un match abouti de notre part. Il va falloir clairement qu’on travaille. Il reste trois matchs et on n’a pas le choix, il faut absolument gagner les trois. De toute façon on a encore notre destin entre nos mains, c’est ça le plus important. A nous de gagner les prochaines rencontres.”

Pour terminer, il a évoqué le calendrier de fin de saison de Bordeaux :

Les prochaines équipes que rencontrent les Girondins de Bordeaux jouent toutes leur survie. Je pense effectivement à Laval dès la semaine prochaine, Annecy dans un deuxième temps. L’équipe d’Annecy qui est sortie d’une période Coupe de France qui a laissé un petit peu de traces. Du coup ils vont chercher les points qu’il leur faudra pour se maintenir. Puis Rodez qui a une série qui s’est stoppée et qui voudra en reprendre une nouvelle pour aller jusqu’au bout. Rien n’est facile pour Bordeaux. Vital Nsimba l’a dit et je le répète encore, Bordeaux a son destin entre ses mains, et c’est ce qu’il y a de plus important.”

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Christophe Saidi/FEP/Icon Sport)