Pierre Ducasse : “J’avais plus imaginé le club bâtir une stratégie pour monter sur trois saisons”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, partenaire de Girondins4Ever, l’ancien milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, Pierre Ducasse, a expliqué qu’il trouvait la saison du FCGB réussie. Le Club est en effet dans la course pour la montée à trois journées de la fin, et pourrait remonter dès la première année. Pierre, lui, avec tout ce qui s’était passé l’été dernier, pensait à un plan de remontée sur trois ans.

« Je trouve que c’est une saison d’ores et déjà très réussie. On ne peut plus occulter que l’objectif c’est de remonter. Si on avait fait une saison toute l’année en étant 7-8ème, on se serait dit qu’on était sur des bonnes bases pour monter sur les deux saisons à venir. J’avais plus imaginé le club bâtir une stratégie pour monter sur trois saisons. Je me suis dit, en connaissant ce championnat-là, en descendant, et avec tout ce qui s’est passé au club… Je m’étais dit qu’il ne fallait surtout pas connaitre la galère dès la première saison en Ligue 2 parce que tout peut s’effondrer, et jouer le maintien en Ligue 2, en étant Bordeaux, je ne sais pas si on est forcément armés pour ça… On est plus à-même par le côté prestigieux et l’histoire du club de jouer une montée en Ligue 1. On voit qu’il y a un engouement autour de ça, que les gens autour vivent de bons moments, et je trouve ça chouette. Si ça avait été une équipe qui jouait le maintien en Ligue 2, je ne pense pas qu’il y aurait toute cette ferveur autour et toute cette tolérance. Je trouve que les valeurs ont été plus ou moins retrouvées autour de l’équipe, des valeurs qui représentent beaucoup mieux les Girondins de Bordeaux que ce que ça a été ces dernières saisons ».

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.