David Guion : “Si Fransérgio est indispensable ? Je me suis assez battu avec vous, cela faisait longtemps qu’on n’en avait pas parlé”

(Photo by Loic Baratoux/FEP/Icon Sport)

Ce matin avait lieu la conférence de presse au Haillan, avant la rencontre de vendredi soir face à Annecy. David Guion s’est présenté devant les médias.

L’entraineur bordelais s’est longuement exprimé sur le milieu de terrain de son équipe cette saison.

« Oui, c’est le secteur où j’ai eu du mal à dégager une hiérarchie. En fin de compte, avec malheureusement la blessure d’Issouf, je n’avais pas trop le choix. J’ai quatre milieux, le petit Emeric (Depussay) a un peu baissé du pied aussi. Je n’avais que quatre milieux, avec des caractéristiques complètement différentes. Il a fallu trouver la bonne complémentarité, et c’est vrai que les milieux de terrain ne sont pas les mêmes si on joue en 4-3-3 ou en 4-4-2. Le milieu ne pas non plus être le même si je veux plus axer sur la récupération plutôt qu’à la maitrise. Vous avez remarqué, même si personne n’en a parlé, le week-end dernier contre Laval, j’ai joué sans milieu de terrain défensif. Allez, peut-être le petit Alexi, mais techniquement, est-ce que je peux faire beaucoup mieux ? J’avais mis tous les joueurs à vocation technique sur ce match-là. Techniquement, on a joué avec quatre attaquants, deux numéros 8, pas de milieux de terrain défensif. On sait aussi qu’on a des latéraux qui participent. On a pris tous les risques et ça aussi c’est de la complémentarité car j’aurais pu mettre deux joueurs plus à vocation défensive comme Tom (Lacoux) ou Dany (Ignatenko). Selon le système, l’adversaire, selon ce que l’on souhaite, on chercher cette complémentarité au milieu. L’idée n’est pas de chercher car on les connait parfaitement, mais de répondre à ce que l’on souhaite et ce que l’on veut par rapport aux données du match ».

Fransérgio, dans ce contexte, est indispensable.

« Je me suis assez battu avec vous, cela faisait longtemps qu’on n’en avait pas parlé (rires). Ça n’a pas été souligné, il a fait un match énorme contre Laval. Quand on regarde le match, dans les compensations, dans les courses, dans tout ce qu’il a fait… Parce qu’il s’adapte, il sait qu’avec Junior il ne va pas jouer pareil qu’avec Dany ou Tom. Il a récupéré un grand nombre de ballons, il a toujours été dans les compensations… Il est dans l’équilibre, il a vraiment fait un gros match. Il est dans les bons premiers ballons aussi… En effet, il a été impactant, qu’il joue plus haut, ou plus bas. J’aimerais qu’il soit encore plus régulier, j’en ai discuté avec lui, mais c’est vrai qu’il a eu un rôle essentiel ».

Pourrions-nous revoir la paire Fransérgio-Mwanga face à Annecy ?

« On n’est pas dans la même problématique, mais il faut aussi ressortir les ballons… C’est tous ces petits détails qui n’en sont pas, et il faut faire des bons choix ».

Retranscription Girondins4Ever