Laurent Brun : “Le club était cliniquement mort au mois d’août dernier. Il ne faut pas l’oublier”

(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

Sur ARL après la rencontre remportée à domicile par les Girondins de Bordeaux face au Stade Lavallois pour le compte de la 36ème journée de Ligue 2 (3-0), le journaliste et historien Laurent Brun a évoqué la fin de saison bordelaise qui selon lui ne serait pas manquée même si le FCGB ne montait pas. Seulement, l’histoire du Club l’y oblige.

« Il ne faudra pas craquer maintenant, même si c’est le foot évidemment… Mais ce n’est pas maintenant qu’il faut craquer. Si le football se jouait au mérite, ça se saurait. Espérons que Bordeaux n’ait pas une grosse gueule de bois à la fin de la saison. Mais malgré tout, je le redis à chaque match, même si Bordeaux ne monte pas ce sera quand même une très belle saison. Il y aurait effectivement le goût de l’amertume, mais il ne faut pas oublier que le club était mort l’été dernier, il était cliniquement mort au mois d’août dernier. Il ne faut pas l’oublier. Maintenant, je sais qu’il y a de la ressource, et qu’on ne peut pas s’arrêter comme ça quand on s’appelle Bordeaux, quand on a un public comme ça, et quand on a un palmarès tel que nous l’avons. Le palmarès ne fait pas tout, mais quand même. Si Bordeaux est diffusé autant de fois, ce n’est pas pour rien non plus ».

Retranscription Girondins4Ever