Christophe Dugarry : “Si tu apprécies le mec, tu ne l’envoies pas dans cet espèce de club. Ce n’est pas un club, c’est un cirque permanent”

Dans Rothen s’enflamme sur RMC, Christophe Dugarry, consultant et ancien joueur des Girondins, s’est exprimé sur une possible reprise de Zinedine Zidane en tant qu’entraîneur.

Que le football manque à Zidane, c’est certainement le cas, que Zidane manque au football, c’est certainement le cas aussi. Tu sais, ça me rappelle toujours quand t’es un vieux garçon dans une famille et que les parents ne trouvent toujours pas de fiancée, de chaussure à son pied. Les parents et les grands-parents lui disent toujours : “oh là là, t’es trop difficile…” Il n’est pas trop difficile, il a des critères, il a des envies. Il voit le football d’une certaine manière, ce qui a fait de lui le joueur qu’il a été, l’entraîneur qu’il a été également. Entraîner pour entraîner, ça ne veut rien dire, ou alors tu deviens un fonctionnaire du football. La passion, il l’a toujours, il a envie c’est certain. Ses envies, il les a données, il les a affichées, il ne s’est pas caché derrière son petit doigt. Après, il n’est pas prêt à accepter tout et n’importe quoi et il a l’avantage, justement, d’avoir réussi dans ce rôle d’entraîneur. Attention, ça a été compliqué… Quand t’es Zinedine Zidane et que tu débarques dans le monde des entraîneurs, il est parti de la base, il a fait sa formation, il est passé par l’équipe réserve du Real Madrid. Il s’est retrouvé entraîneur au Real Madrid, dans la première équipe ce n’était pas facile, il a gagné. Sincèrement il a franchi toutes les étapes ou presque, avec gloire, avec brio. Il ne va pas se fourvoyer dans un club qui ne l’intéresse pas, qui ne lui plait pas, où il n’est pas capable de faire passer sa connaissance du football, ses émotions. Son envie parce qu’il ne parle pas la langue et pour lui c’est un élément très important de pouvoir communiquer avec ses joueurs, de pouvoir partager quelque chose, de pouvoir vivre et être en osmose avec ses joueurs. Donc il n’y a pas de problème, s’il n’entraîne pas cette année, ce sera l’année prochaine. Et la force de s’appeler Zinedine Zidane, surtout d’avoir réussi comme il a réussi en tant qu’entraîneur, c’est de pouvoir avoir le choix de reprendre quand il en aura envie et quand il aura le bon projet. Cela ne me choque absolument pas.”

Puis on lui a demandé s’il pouvait entraîner un club comme le PSG ou Marseille :

Est-ce que tu voudrais que Zinédine Zidane aille aujourd’hui dans le club, qui n’est pas un club, du Paris-Saint-Germain ? Moi je ne le conseillerais jamais ! Si tu apprécies le mec, tu ne l’envoies pas dans cet espèce de club. Ce n’est pas un club, c’est un cirque permanent. […] Entraîner Marseille ? L’histoire serait magnifique, l’histoire serait belle mais non… Il faut y vivre à Marseille. Moi j’y ai joué, j’y ai vécu, c‘est tellement compliqué. Ta vie deviendrait un enfer, c’est tellement compliqué…”

Retranscription Girondins4Ever