David Guion : “J’ai demandé à mes joueurs d’écrire cette belle histoire et ce moment historique”

Avant la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et Rodez, David Guion, l’entraîneur bordelais, s’est exprimé au micro de La Chaine L’Equipe.

Est-ce que c’est un peu comme un match retour de Coupe d’Europe ?

« On prépare les joueurs évidemment déjà à gagner, en les mettant dans cette dynamique-là. A la mi-temps, il me semble nécessaire de refaire un point, voir où on en est dans nos temps de passage. Il y a un adversaire, il faut le respecter, il vendra chèrement sa peau. Mais nous, on doit être capables d’emballer ce match et d’être tout de suite efficace ».

Un stade incandescent

« J’avais dit lors de la première journée que je n’avais qu’un seul objectif, c’était de remplir et de faire guichets fermés. Je leur ai rappelé ce soir, puisque c’était l’objectif de début de saison. C’est vrai que ce soit on a le stade à guichets fermés. On va avoir un stade incandescent. Pratiquement deux heures avant, il y avait déjà 20000 dans le stade, avec énormément de bruit. C’est incroyable. Il y a une telle communion qui s’est faite cette année avec nos supporters, que j’espère que ce soir les joueurs vont pouvoir les porter. C’est à eux d’emmener les supporters avec nous ».

La teneur de la causerie

« J’ai fait plusieurs causeries pendant la semaine par rapport à des thèmes bien précis. Ce soir, évidemment, ça a tourné autour du stade. J’ai envie que mes joueurs montrent ce moment historique pour ce stade. Le Matmut a besoin d’un match référence, qui lui manque depuis sa création. J’ai demandé à mes joueurs d’écrire cette belle histoire et ce moment historique. C’est une énorme opportunité qu’ils doivent saisir ».

Retranscription Girondins4Ever