Sébastien Faraglia (Annecy) : “Aujourd’hui, les joueurs de Rodez sont en vacances à Bastia, en Allemagne ou au Sénégal… On ne sera évidemment pas les cocus de l’histoire”

Le Président du FC Annecy, Sébastien Faraglia, sur France Bleu Pays de Savoie, a pointé les incohérences concernant Rodez, et la rencontre face aux Girondins de Bordeaux.

“Une commotion, c’est minimum huit jours d’ITT, que le joueur est resté au stade, il n’est jamais allé à l’hôpital. Ensuite, le président de Rodez, qui dit qu’une commission va prendre le dossier en main, si le match doit être rejoué, il dit qu’il se pliera à cette décision. Mais dans le même temps, il valide les vacances de ses joueurs. Aujourd’hui, vous allez sur les réseaux sociaux, les joueurs sont en vacances à Bastia, en Allemagne ou au Sénégal. Donc à un moment donné, il y a des faits, il faut qu’ils soient jugés, mais on ne sera évidemment pas les cocus de l’histoire”.

Des suites du premier communiqué (le second est en bas de page, maintenant les propos du premier), le Rodez Aveyron Football a menacé Annecy de poursuites judiciaires pour le terme tricherie. Sébastien Faraglia ne se démonte pas :

“Je ne surréagirais pas. J’ai dit ce que j’avais à dire et j’ai eu le président de Rodez au téléphone longuement. Nous sommes deux clubs avec des échanges courtois. Il n’y a pas de problème avec ça, je n’ai rien contre Rodez. Simplement, je suis à la tête d’un club et je dois défendre les intérêts de mon club, de mes licenciés, mes salariés, mes actionnaires et, plus globalement, du territoire qui porte nos couleurs de plus en plus fort depuis un certain temps”.