Pour Christophe Dugarry, les joueurs ne viennent au PSG “que pour l’argent”, et à Marseille Pablo Longoria est “un joli enfumeur”

    (Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

    Christophe Dugarry était présent dans l’émission Rothen S’enflamme sur RMC. Il aborda comme à son habitude les derniers sujets d’actualité, à commencer par l’attractivité du Paris Saint-Germain.

    « Le PSG a une attractivité, mais la mauvaise attractivité. Les joueurs qui viennent au PSG viennent pour une saison aujourd’hui : l’argent. Chaque joueur a son projet en tête, ses envies en tête. Là, tu ne sais pas qui est l’entraineur, les joueurs se barrent les uns après les autres… Les joueurs parlent entre eux aussi, et ça ne doit pas être sympa pour les dirigeants, toute l’ambiance générale, le professionnalisme, tout ce qui se passe dans ce club. Aujourd’hui, ce club est attractif, pour une seule et unique raison, mais qui est une mauvaise raison. Tant qu’il n’y aura pas d’anticipation… Galtier, cela fait des semaines qu’ils savent qu’ils ne vont pas le garder… Tu files aussi des salaires astronomiques à des pimpoyes qui sont toujours blessés… Tu perds du temps, tu perds des joueurs, tu perds une visibilité, tu n’as pas de projet… C’est toujours flou […] Ugarte a signé, il n’a pas parlé à l’entraineur, il va se retrouver là le type… Bon, il a le droit… […] Tu peux quand même avoir des dirigeants qui te font un bilan de la saison et qui te disent que les choses vont changer, plutôt que de passer par diverses personnes… Dis les choses clairement à tes supporters, à tes sponsors, à tes joueurs, à ceux qui vont arriver… Il faut montrer des épaules larges, un homme fort, qui va expliquer. Tu peux déjà donner une orientation générale d’un dirigeant de club ».

    (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport)

    Il eut également un petit mot pour le Président de l’olympique de Marseille, Pablo Longoria.

    « Je pense que c’est un joli enfumeur. Il arrive pour l’instant à faire passer des vessies pour des lanternes auprès des supporters marseillais, ils s’en satisfont. Là où il est très fort, c’est qu’il arrive à nous faire croire, et à faire croire à certains observateurs, que même quand c’est un deuxième, troisième ou quatrième choix pour l’entraineur, que c’était prévu, que tout était calculé… Je me souviens du lendemain du dernier match face à Brest, Marseille se fait taper à domicile pour les 30 ans du titre, et je vois le lendemain dans la presse ‘on va créer le club des légendes’. Il envoie toujours une espèce de petite information, qui fait que les supporters se retrouvent enfumés. Je pense qu’il est très fort, très malin, très intelligent avec son petit accent espagnol. Parfois on ne comprend qu’un mot sur deux mais ce n’est pas très grave car même ça, ça doit faire partie de la stratégie… C’est une qualité d’être un enfumeur dans le football d’aujourd’hui. Il faut être excessivement malin. De directeur sportif il s’est retrouvé Président, donc il sait se rendre très important, très utile. Mais je pense que son totem d’immunité, pour moi en tout cas, est terminé. Là, avec le choix du nouvel entraineur et depuis qu’il est en place, parce que pour moi la saison de l’OM est une saison ratée. Mais tout le monde est ravi, Marseille finit troisième, dans une situation un peu bizarre, mais ce n’est pas très grave […] Dans son numéro d’équilibriste, dans son enfumage, il est excellent ».

    Retranscription Girondins4Ever