Bruno Fievet : “En Allemagne, à chaque match un spectateur est égal à 10 euros de recette dans le stade. En France c’est 1,50 € par spectateur et à Bordeaux c’est 1 euro”

Dans l’émission 100% Marine et Blanc sur YouTube, Bruno Fievet, homme d’affaires et supporter des Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur l’attractivité de la France pour les investisseurs étrangers. Puis il a évoqué le cas de Bordeaux et de son stade, pas assez rentable.

La France c’est vraiment très, très compliqué, c’est beaucoup plus compliqué que dans certains pays. On a des droits télé qui sont catastrophiques par rapport à tous les autres pays d’Europe. Puis la Ligue 1 n’est pas aussi attractive que d’autres pays. Un Gijon-Malaga, les stades sont pleins, un Brest-Toulouse, je ne veux froisser personne (sourire), le stade ne sera jamais plein et il n’y a pas une ferveur folle dan le stade. Donc ça n’attire pas les investisseurs parce que les droits télé ne sont pas assez élevés, ça n’attire pas les investisseurs parce que les stades ne sont pas pleins. J’avais fait une étude pour mon projet, si on prend le voisin allemand, il faut savoir qu’en Allemagne, à chaque match un spectateur est égal à 10 euros de recette dans le stade. S’ils sont 45 000 ça fait 450 000 euros de recette pour le match. En France c’est 1,50 € par spectateur au lieu que ce soit 10 euros, et à Bordeaux c’est 1 euro. On est déjà en-dessous de la moyenne nationale. Quand un investisseur regarde ça il se dit : Est-ce que je vais me faire la cacahuète sur les abonnements ? Non, car comme l’a dit Thomas Jacquemier, même en Ligue 2 on a les abonnements les plus faibles du championnat. Quand on parle des revenus dans le stade, c’est la buvette mais c’est aussi le passage dans la boutique. Aujourd’hui il n’y a pas beaucoup de passage, déjà qu’en Ligue 1 il n’y en avait pas beaucoup. Mais surtout, il y a peu d’achats, les gens passent mais achètent peu. Quand ils achètent c’est plutôt des gadgets que des maillots donc forcément le revenu par spectateur est trop faible. Là où le club allemand va gagner 450 000 euros sur un match, un club français va gagner 20 000 euros. Un investisseur, qu’est-ce qu’il va se dire ? Je vais en Allemagne, je vais en Italie ou je vais en France ?” 

Retranscription Girondins4Ever