Résultats des Girondins

    Alain Giresse : “J’ai compris après que si ça ne réussissait pas, c’était retour à la case départ, et j’enchainais le métier de charpentier”

    Photo Icon Sport

    Alain Giresse, l’ancien meneur de jeu des Girondins de Bordeaux, a expliqué que s’il n’avait pas été football professionnel, il aurait assurément été charpentier.

    « Je sors d’un village avec ma famille. Mon grand-père et mon père étaient dans l’atelier familial, les artisans charpentiers. J’étais l’ainé de la famille, donc direction la suite. J’allais prendre la suite de l’atelier. Les meilleurs élèves allaient direction le collège, et les autres au certificat d’étude. On m’a dit que j’allais aller au collège, mais j’ai dit non car je devais être charpentier. J’ai passé mon CAP de charpentier, et là, les Girondins m’ont dit qu’il fallait que je vienne tous les jours à l’entrainement. On avait décelé en moi des aptitudes mais à cette époque-là, les parents ne te faisaient pas des caresses… Mais mon père était un fada de foot, donc il m’a dit d’y aller. Mais j’ai compris après que si ça ne réussissait pas, c’était retour à la case départ, et j’enchainais le métier de charpentier. Mais je suis charpentier ! C’est curieux, mon fils Thibault, quand il était jeune, me disait ‘je veux faire comme papa’. Footballeur… Mais je suis charpentier ! ».

    Et il fut lancé dans le grand bain à 18 ans.

    « André Gérard essaye toutes les solutions parce que ça ne va pas bien, et il voit qu’il y a un jeune derrière qui n’est pas mal, et il a dit à mon père ‘je le prends, il va venir avec les pros’. Mon père lui dit que j’étais jeune… mais non. J’ai démarré à Nîmes en octobre 70. J’ai mis le pied dedans, et je ne l’ai plus jamais quitté. Dans toute ma carrière de joueur, je n’ai été qu’une seule fois sur le banc ».

    Retranscription Girondins4Ever