Patrice Lair : “À part Wendie Renard, solide derrière, les joueuses n’ont pas été à leur niveau”

Régis HAZENFUS – Photographe

L’équipe de France féminine entrait à son tour dans cette Coupe du Monde féminine 2023. Les joueuses de Hervé Renard étaient opposées à la Jamaïque pour leur premier match.

Les anciennes bordelaises Eve Périsset et Viviane Asseyi étaient remplaçantes au coup d’envoi et elles ne sont pas rentrées en jeu au cours durant cette rencontre plutôt triste et sans buts. Les françaises ont été tenues en échec par les jamaïcaines et notamment l’anciennes bordelaise Khadija Shaw. Elle s’est d’ailleurs distinguée en toute fin de match en récoltant un carton rouge suite à un tacle sur Wendie Renard (90+2).

Ce n’est donc pas la meilleurs entrée en matières pour nos Bleues…Interrogé par Ouest France, l’entraîneur des FCGB Women, Patrice Lair, est revenu sur cette rencontre.

“La première période a été difficile. Les Bleues ont manqué de maîtrise technique, elles ont été en difficulté dans les relances, battues dans les duels. Elles ont également manqué de créativité aux abords de la surface. Je regrette le manque de confiance à vingt-cinq mètres. L’équipe de France n’a pas frappé alors que c’est une des solutions quand on joue face à un bloc bas. On n’a pas vu suffisamment de qualité sur les nombreux coups de pied arrêtés. J’ai surtout été déçu du faible niveau technique de l’équipe. À part Wendie Renard, solide derrière, les joueuses n’ont pas été à leur niveau. C’était mieux en deuxième période.”

Photo Régis HAZENFUS – Photographe