Résultats des Girondins

    [J18] Les Tops-Flops Girondins4Ever après Bordeaux/Saint-Etienne

    Nous vous proposons aujourd’hui les Tops-Flops Girondins4Ever de la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et l’AS Saint-Etienne.

    (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport)

    Les Tops

    Rafal Straczek (6/10) : Il n’a rien eu à faire. Rien, sauf cette très belle parade de la 78ème minute où, il y a encore quelques semaines, Bordeaux aurait pris ce but complètement contre le cours du jeu. Mis à part cela, pas d’erreur au pied, de bonnes relances à la main… Alors qu’il fut en partie sifflé à son entrée sur le terrain et lors de son échauffement. Evidemment, pas de quoi nous faire changer d’avis sur le numéro 1 que l’on souhaite, mais puisqu’on le dit quand c’est mauvais, l’honnêteté est aussi de le dire quand c’est bien.

    Yoann Barbet (6/10) : Il nous a épaté par sa justesse technique tout au long de la rencontre. Des relances soyeuses et parfaites pour Vital Nsimba, que ce soit au ras du sol ou dans les airs, et même de très belles transversales. Il sauva également les siens défensivement en première période en étant bien positionné sur sa ligne de but. Enfin, il aurait mérité être buteur sur ce très beau coup franc aux 20 mètres. Malheureusement, il est repoussé par une main très décollée du corps d’un stéphanois. Non sifflée, évidemment.

    Malcom Bokélé (6.5/10) : Parait-il qu’il n’aime pas le poste de latéral. Parait-il qu’il se sent mieux en défense centrale. On l’a déjà dit et redit, mais pour nous, il s’agit d’un latéral moderne : puissant, agressif, volontaire, et plutôt bon centreur. En plus de cela, il fit de bonnes interventions dans sa surface… Bref, c’est un peu le bis répétita de la saison dernière avec Clément Michelin… Reste à savoir s’il sera convoqué par le Cameroun lors de la prochaine CAN, ou s’il partira au mercato hivernal…

    Le Flop

    Zan Vipotnik (2/10) : Il sera peut-être le buteur tant espéré en seconde partie de saison ou lors des prochaines années, mais pas maintenant. Pas maintenant. Que c’est lent… Et ça ne va jamais au duel, encore moins quand ils sont aériens. Mais encore, s’il était décisif devant le but… Sur sa plus grosse occasion en première mi-temps, lorsque la frappe de Pedro Diaz lui revient dans les pieds et qu’il se retrouve seul, comment fait-il pour la manquer ? Et sur cette tête de la 85ème minute, plutôt que de chercher le contrepied, pourquoi ne pas la mettre premier poteau ? Bref, on est loin du chirurgien qui nous a été décrit. Et sa méforme aussi, depuis le début de saison, pèse sur les résultats de l’équipe.