Résultats des Girondins

    [J27] Les notes de la presse après Rodez-Bordeaux

    Comme à notre habitude, nous vous proposons les notes distillées par la presse concernant la dernière rencontre des Girondins de Bordeaux, cette fois-ci à l’extérieur face à Rodez, pour le compte de la 27ème journée de Ligue 2. Pour rappel, L’Equipe ne donne pas de notes pour ce championnat.

    Les notes Sud Ouest

    Les notes :

    • 8/10 : Danylo Ignatenko
    • 6/10 : Karl-Johan Johnsson, Malcom Bokélé
    • 5/10 : Clément Michelin
    • 4/10 : Yoann Barbet, Issouf Sissokho, Pedro Diaz, Zuriko Davitashvili, Jérémy Livolant
    • 3/10 : Jacques Ekomié, Zan Vipotnik

    Voici le commentaire sur Danylo Ignatenko :

    “Le héros du soir, qui aura été d’abord la vigie dans la tempête puis le sauveur en égalisant d’une frappe enroulée magnifique, après avoir récupéré un corner repoussé au deuxième poteau (2-2, 90e + 3). Écopant à la récupération au milieu avec son engagement habituel, il a été calme et plutôt propre avec le ballon, même s’il en a perdu quelques-uns. Par tous les temps, il surnage”.

    Les notes de FotMob

    Pour Rodez :

    Cibois 5,9

    Boma 6,7 – Yao 6,8 – Danger 6,5

    Sylla 8,1 (puis Buades 6,4)- Younoussa 7,1 – Rajot 8 – Lipinski 7,8 (puis Abdallah 6,1)

    Taïbi 6,9

    Corredor 7,7 – Hountondji 7 (puis Arconte 6,3)

    Pour Bordeaux:

    Johnsson 5,4

    Michelin 6,8 – Bokélé 6,5 – Barbet 6,6 – Ekomié 6,6 (puis De Lima 5,8)

    Sissokho 6,6 – Ignatenko 8,3 – Diaz 7,3

    Davitashvili 7,4 (puis Pitu 6,5) – Vipotnik 6,4 – Livolant 7,1 (puis Vétro 5,9)

    Les notes Girondins4Ever

    Les joueurs d’Albert Riera avaient à cœur de réaliser un match plein pour leur coéquipier Alberth Elis, toujours hospitalisé après son choc face à Guingamp. Mais très vite les bordelais vont se faire dominer par Rodez. Les ruthénois vont se projeter vers l’avant et faire reculer Bordeaux, chose à laquelle les hommes du technicien espagnol ne sont pas habitués. Jacques Ekomié va souffrir côté gauche, tout comme Jérémy Livolant et Pedro Diaz. Les attaques incessantes de Sylla, Hountondji, Corredor font mal à la défense bordelaise. Pourtant, contre le cours du jeu Davitashvili va ouvrir le score sur l’une des rares occasions Girondines. Il frappe entre les jambes du gardien Cibois et marque (0-1). Rodez va avoir un temps d’arrêt mais vite revenir vers l’avant pour fatiguer Bordeaux. Ils vont égaliser par Corredor (26ème). Mais juste avant la pause et à force de subir des contres, les bordelais vont s’incliner une seconde fois et Lipinski va donner l’avantage (45ème+2).

    En seconde période, les bordelais ne vont presque pas exister. Rodez va vouloir enfoncer le clou mais par deux fois ils verront un but refusé pour hors jeu, ce qui va maintenir Bordeaux en vie. Mais le collectif Girondin n’est pas là ce soir et il est difficile de mettre un joueur en lumière si ce n’est Johnsson, auteur d’une belle parade sur Corredor, tout proche de s’offrir un doublé. Ekomié et Livolant vont sortir (54ème) mais rien ne va changer. Bordeaux est en souffrance sur cette rencontre. Devant, Vipotnik a eu une occasion en première période puis plus rien. Les milieux ont aussi failli et ont pris l’eau dans ce match. Il y aura quand même une étincelle dans cette rencontre et elle viendra par Ignatenko, d’une magnifique frappe enroulée qui vient crucifier Cibois (94ème).

    Johnsson : 6,5
    Michelin : 4
    Barbet (c) : 4
    Bokélé : 4
    Ekomié : 0
    Sissokho : 4
    Diaz : 2
    Ignatenko : 7
    Davitashvili : 4
    Vipotnik : 2
    Livolant : 2

    Riera : 4