Résultats des Girondins

    [J30] Résumé de Bordeaux – Paris FC : Les Girondins arrachent l’égalisation sur un missile de Pedro Diaz

    (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

    Notre équipe des Girondins de Bordeaux recevait sur sa pelouse du Matmut Atlantique – René Gallice l’équipe du Paris FC ce samedi, pour le compte de la 30ème journée de Ligue 2 BKT.

    Pour l’occasion, Albert Riera aligne un onze encore différent, du fait des blessés et de l’absence de Danylo Ignatenko pour cause de suspension. On retrouve Clément Michelin au poste de latéral gauche, préféré à Ekomié. Du coup on se retrouve avec Malcom Bokélé à droite et une charnière centrale Barbet – Biumla. Au milieu, c’est Pedro Diaz qui compense au poste de milieu récupérateur, tandis que Gaétan Weissbeck et Alexi Pitu sont les relayeurs. Le trio offensif est plutôt classique avec Livolant et Davitashvili sur les ailes, puis Zan Vipotnik à la pointe de l’attaque.

    Le onze de départ de chaque équipe :

    Image

    Image

    Le coup d’envoi est donné dans un stade qui est loin d’être rempli et avec quelques tensions, notamment une bagarre entre supporters juste à côté de la Fan Zone, et une banderole déployée par les Ultramarines, en direction des joueurs et de la direction. Une seconde banderole annonce même une grève des encouragements sur les quinze premières minutes.

    La première combinaison est bordelaise suite à un coup-franc mais c’est complètement manqué par Michelin qui voit son centre finir derrière le but parisien (2ème). Le Paris FC développe son jeu et eu deux minutes ils se procurent deux situations, notamment une par Ilan Kebbal, formé aux Girondins (4ème). A la 8ème minute Zuriko Davitashvili perce côté gauche et sert Vipotnik dans l’axe à l’entrée de la surface. Le slovène peut servir Bokélé seul à droite, mais il préfère frapper et loupe son tir…  Côté parisien aussi ça s’active avec une frappe de Doucet qui frappe au-dessus (10ème 0-0). Trois minutes plus tard c’est Alexi Pitu qui tente une frappe plein axe après une passe de Davitashvili mais le gardien Nkambadio détourne en corner. Ce dernier donnera un coup-franc après une faute sur Pedro Diaz, un moindre mal car la combinaison était encore manquée… L’espagnol le frappe mais ça retombe juste derrière la barre (15ème).

    Yon Ecenarro

    Sur l’action suivante, les parisiens se projettent vers l’avant et Ilan Kebbal déclenche une frappe mais c’est juste à côté. A la 22ème minute Zuriko Davitashvili tombe dans la surface mais l’arbitre ne siffle rien. Il a eu raison, il n’y avait pas faute (0-0). Premier carton jaune dans ce match, il est pour Emmanuel Biumla qui stoppe une action importante (26ème).

    Bordeaux laisse le ballon au Paris FC qui arrive à en exploiter un de belle manière. Personne n’attaque le ballon, Emmanuel Biumla fait une petite faute d’attention. Cela profite à Jabbari qui sert Dicko, seul face à un but vide (34ème 0-1). Les bordelais sont amorphes il ne se passe rien et Paris en profite une nouvelle fois, toujours côté gauche. Jabbari, jeune joueur non professionnel se balade dans la défense et sert Gaudin pour le 2-0…

    Piqué au vif Zuriko Davitashvili va réduire le score sur une frappe enroulée de la droite vers la gauche. C’est le rare joueur à se montrer depuis le début (42ème 1-2). Paris est tout proche du 1-3 mais Jabbari met du temps et son coéquipier frappe sur le gardien. Davitashvili fait aussi souffrir la défense parisienne sur une frappe qui rase le poteau (45+1 1-2).

    A la mi-temps, il va falloir tout de même une vraie réaction car rien ne va ou presque…

    (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

    En seconde période Jacques Ekomié rentre à la place de Biumla, ce qui amène Michelin à retrouver son couloir droit et Bokélé l’axe. C’est plutôt logique et c’est ce qui aurait dû être fait pour la compo de départ. Le jeune défenseur central était à court physiquement après 5 semaines sans match. Bordeaux va obtenir un coup-franc à l’entrée de la surface dès la 47ème, légèrement côté droit. Yoann Barbet s’élance et place une frappe splendide pour égaliser (2-2 48ème). La rage du capitaine au moment de célébrer le but en dit long sur le niveau de tension dans ce match.

    Les Girondins ne ont pas avoir le temps de profiter puisque sur une balle en profondeur, Yoann Barbet veut couvrir mais se fait prendre de vitesse au lieu de dégager, et Johnsson se sacrifie et fauche l’attaquant parisien dans la surface… Ilan Kebbal s’en charge et le transforme (2-3 52ème). Bordeaux repart de l’avant mais la frappe de Pitu s’envole. Les bordelais ont un peu plus la possession du ballon et Vipotnik est à la réception d’une action offensive mais sa frappe est hors cadre (62ème 2-3).

    Nouveau coup-franc pour Bordeaux, légèrement au même endroit que le but de Barbet. Chergui prend un carton jaune (65ème). Il s’élance et enroule mais ça passe au-dessus (2-3). Jérémy Livolant va se présenter seul face au gardien, légèrement côté droit mais sa frappe est détournée sur le poteau par le gardien parisien (68ème). Les parisiens sont moins en vue mais leurs contres font mal. Heureusement Malcom Bokélé réalise un bon match et il sauve une situation (74ème). Issouf Sissokho et Julien Vétro remplacent Zan Vipotnik et Alexi Pitu (78ème). Trois minutes plus tard Barbet prend un jaune pour une grosse faute.

    Le jeune défenseur Jean Grillot fait sa première avec les professionnels en remplaçant Yoann Barbet (88ème 2-3). Harisson Marcelin remplace lui Malcom Bokélé. Le coach espagnol semble sans solutions sur le bord du terrain. Mais un autre espagnol va se montrer puisque Pedro Diaz va enclencher une frappe magistrale en demi-volée, qui va se loger sous la barre de Nkambadio (3-3 90ème). Cette égalisation fait du bien. Bordeaux pousse et Mbow prend un jaune après une grosse faute sur Livolant (91ème). Jean Grillot va sauver les siens sur un magnifique tacle glissé à la Marc Planus (96ème).

    Au final ce nul n’arrange personne et laisse Bordeaux à portée de tir de la zone rouge. Pour les play-offs, il faut tirer un trait dessus.

    (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport