Bixente Lizarazu : “C’était incroyable, il était déjà ‘barbu et taillé comme un adulte’. Il n’a pas bougé après par contre (rires)”

Photo Icon Sport

A l’occasion de la sortie de son livre, l’ancien latéral des Girondins de Bordeaux, Bixente Lizarazu, a fait le tour des médias. Dans C à Vous, il parla de l’importance du Stade de France, stade qui l’a vu être sacré Champion du Monde en 1998… Mais il n’y a pas que ce stade qui est important pour lui…

« J’ai besoin de dire merci à ce lieu… C’est un lieu qui est mythique, comme le stade Chaban Delmas à Bordeaux, le stade Olympique à Munich… Et donc le Stade de France, qui nous lie tous, tous les mecs de 98 et tous les gens qui ont vécu cet événement, encore aujourd’hui, on nous en parle… ».

Sur RTL, Bixente Lizarazu s’est souvenu d’un ancien adversaire, qui est devenu coéquipier chez les Bleus, à savoir Didier Deschamps, lorsqu’il jouait au Pays Basque.

« C’était incroyable, il était déjà ‘barbu et taillé comme un adulte’. Il n’a pas bougé après par contre (rires). Il était deux fois plus grand que les autres… Il mettait des frappes de 30 mètres, des buts en lucarne… Ses transversales traversaient le terrain, alors que nous, on faisait des passes de 10 mètres (sourire) ».

Enfin, l’ancien défenseur bordelais a été invité à citer un ancien coéquipier qu’il a amené faire du surf… Un certain Gaëtan Huard.

« Gaëtan Huard, quand il était gardien de but des Girondins de Bordeaux. Ça a été un fiasco. Il s’est pris la dérive dans les coucougnettes (sourire) ».