Benoît Michelena : “C’est une forme de générosité que de coller aux basques de l’adversaire, que d’être sans arrêt dans la recherche du duel défensif, pour l’empêcher d’avancer”

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Benoît Michelena, Directeur du Pôle espoirs de la Ligue de football de Nouvelle-Aquitaine, est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen (0-1), pour le compte de la 31ème journée de Ligue 2. Il a notamment parlé de la bonne agressivité qui peut s’avérer déterminante dans une rencontre.

Si on apprend les fautes intelligentes aux jeunes footballeurs ?  Non. On a une maxime qui est de gagner, pas n’importe comment, ni à n’importe quel prix. Mais là, on n’est pas avec les jeunes joueurs. On est dans le feu de l’action, dans du championnat professionnel. Les bons footballeurs sont des footballeurs qui sentent le jeu, l’adversaire, et qui jouent un peu avec l’arbitre, donc qui ont forcément du vice […] C’est une forme de générosité que de coller aux basques de l’adversaire, que d’être sans arrêt dans la recherche du duel défensif, pour l’empêcher d’avancer et lui montrer que de toute façon, ça sera l’un ou l’autre, et que ça ne passera pas. Moi, j’aime bien regarder le stats plutôt sur le nombre de courses, et le nombre de courses à haute intensité, parce que ça expliquerait peut-être le nombre de crampes que les Girondins ont eu.”

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.