Clément Carpentier : “Lui dit qu’il a des candidats et en effet, je pense qu’il y a des candidats. Je pense qu’il y a notamment des candidats qui peuvent être des actionnaires minoritaires”

Pour Bordeaux Le Mag, le journaliste France Bleu Gironde, Clément Carpentier, a confirmé que cela pouvait souci pour un actionnaire de venir aux Girondins de Bordeaux, tout en laissant Gérard Lopez comme gestionnaire et patron du club.

« C’est sûr que c’est une difficulté immense, de vouloir rester le gestionnaire, en ayant un actionnaire majoritaire qui rentre dans le club. Et après, quel actionnaire minoritaire viendrait juste pour mettre son argent afin de travailler avec Gérard Lopez, sachant les résultats qu’il a eus sur les dernières saisons ?! Malheureusement, ce qui poursuit un peu Gérard Lopez notamment dans le monde du football – parce que dans son monde à lui, celui de la finance, il a peut-être une excellente réputation et pour le coup il est plutôt bon là-dedans, on ne peut pas lui enlever ça – c’est très compliqué. Entre ce qui s’est passé par le passé, ce qui s’est passé aux Girondins de Bordeaux, quel actionnaire aujourd’hui peut et veut s’associer avec lui… C’est ça la complexité du dossier bordelais. Lui dit qu’il a des candidats et en effet, je pense qu’il y a des candidats. Je pense qu’il y a notamment des candidats qui peuvent être des actionnaires minoritaires, c’est-à-dire des gens qui mettent de l’argent dans un club mais qui ne veulent surtout pas avoir la gestion. Ça se fait de plus en plus, notamment les fonds d’investissement, qui mettent justement un peu d’argent dans les clubs, qui veulent rester minoritaires, pour ne surtout pas s’occuper de la gestion. C’était un peu d’ailleurs le cas de King Street et Fortress, qui ne voulaient pas être sur le devant de la scène, et ne pas avoir à gérer le quotidien du club. Après, la complexité de vouloir rester gestionnaire… ».

Retranscription Girondins4Ever