Johan Micoud : “Ce club n’a jamais tendu la main à des anciens joueurs qui avaient pas mal de caractère et de personnalité”

Si nous évoquons très souvent les joueurs actuels qui évoluent dans les clubs français, il est vrai que les anciens ne sont pas toujours mis en valeur. Ils ont pourtant et très souvent, tout sonné pour les couleurs qu’ils ont défendu. C’est encore plus le cas pour ceux qui ont pu jouer pour leur club de cœur. Le Quotidien du sport a pointé du doigt cela, en comparant avec plusieurs clubs de championnats européens, dont des anciens joueurs occupent des postes clés dans l’organigramme, du simple scout à l’entraîneur, du manager au président.

(Photo by Alexandre Dimou/Alexpress/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Certains clubs français essayent de “rectifier le tir” en intronisant des anciens joueurs et anciennes gloires. Aux Girondins de Bordeaux, ce fut le cas par le passé, même s’il y a eu des périodes plus “sombres” avec moins d’anciens. L’ancien milieu de terrain Johan Micoud a été interrogé sur le sujet et n’y est pas allé par quatre chemins.

“Ce club n’a jamais tendu la main à des anciens joueurs qui avaient pas mal de caractère et de personnalité. Je ne vois presque personne dans l’organigramme des années 90-2000 où il y avait des joueurs qui auraient tout fait pour leur club, qui étaient vraiment amoureux des Girondins. On ne s’est jamais appuyé sur ces personnes pour transmettre le flambeau. Et chaque fois que ces joueurs parlaient, on disait qu’ils n’étaient pas à l’intérieur, qu’ils ne pouvaient pas comprendre, alors qu’ils avaient des idées. Jamais on n’a essayé de creuser davantage.”

A ce jour, le club compte quelques anciens joueurs dans son organigramme avec Albert Riera comme entraîneur de l’équipe de Ligue 2, Patrick Battiston à la direction du centre de formation, Yannick Stopyra qui recrute pour la formation, Romain Ferrier, entraîneur des U17 Nationaux avec Jimmy Briand comme adjoint. Enfin Rio Mavuba s’occupe lui des U15. Ce qui n’est pas si mal. Dans un passé récent on peut même citer Jaroslav Plasil, Matthieu Chalmé, Ulrich Ramé, Alain Roche, Fernando Menegazzo, Lilian Laslandes ou encore Marius Trésor.

Enfin pour terminer, certains sont membres du Comité 1881, créé fin 2022 avec pour but de former un groupe de travail indépendant pour garantir la transmission de l’histoire du club et de ses valeurs. On peut y retrouver Gernot Rohr, Jean Gallice, Jussiê, Ludovic Obraniak, Christian Montes ou Sophie Istillart. Notons aussi que Paul Baysse est ambassadeur du club depuis la fin de sa carrière.

Les Girondins de Bordeaux ont au final pas mal de monde dans l’organigramme du club à l’heure d’aujourd’hui. Mais il est vrai que mis à part Albert Riera, les postes clés de l’équipe pro ne sont pas forcément occupés par des anciens.