Benoît Michelena : “Aux âges où on a les gamins, il y a de grosses différences morphologiques parce qu’il y a parfois 30 kilos et 30 centimètres de différence”

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Benoît Michelena, Directeur du Pôle espoirs de la Ligue de football de Nouvelle-Aquitaine, est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen (0-1), pour le compte de la 31ème journée de Ligue 2. Il a notamment parlé de la bonne agressivité qui peut s’avérer déterminante dans une rencontre.

Si cette partie-là du football est innée ou elle s’apprend ? Je pense que ça s’apprend. On dit souvent qu’on a 25% qui tient responsable nos gênes, et que les 75% c’est tout ce qu’on fait. Je pense que ça s’apprend. Nous, les jeunes joueurs qui arrivent au Pôle, ce ne sont pas des joueurs qui sont forcément dans l’effort. Ce sont des joueurs qui aiment bien toucher le ballon, qui sortent d’un football à 8, qui ont une certaine perception de la conservation du ballon, un peu tranquille. Et malheureusement, on les fait basculer dans un monde où on joue à onze, sur un grand espace, où il faut avoir beaucoup plus de courses… Forcément, il y a aussi pas mal de duels qui se jouent à ce moment-là, et c’est pour ça aux âges où on a les gamins, il y a de grosses différences morphologiques parce qu’il y a parfois 30 kilos et 30 centimètres de différence, avec uniquement deux ou trois ans d’écart.”

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.