Albert Riera : “Normalement, l’équipe qui propose le plus, gagne. Normalement. Peut-être en Ligue 2 un peu moins. Mais attendre, c’est pour les autres, pas pour nous”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Le coach des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, a bien vu les matches de Ligue des Champions en milieu de semaine. Est-ce qu’il a retiré des choses de ces matches pour son équipe ?

« On n’est pas une équipe de Ligue des Champions, donc on ne peut pas montrer des choses de Champion’s League… Chacun a ses joueurs, ses caractéristiques, et on doit se concentrer sur nous, sur ce qu’on fait, sur ce qu’on fait bien, qu’on travaille toute la semaine. C’est vrai que dans le foot, quand tu vois les bonnes choses que font ce genre d’équipes… C’est un show, un spectacle, et il faut essayer de faire de ce sport le plus joli de tous. Nous aussi, les entraineurs et les joueurs, on a la responsabilité de ça. C’est pour ça que je parle de mentalité, de deux équipes qui veulent gagner, pour moi, c’est le plus joli. On va contre mes idées et ma mentalité quand tu vois en face une équipe qui attend, qui attend de voir ce qui va se passer… Cette équipe peut te gagner sur un corner. Tout le monde peut jouer comme il veut, mais quand tu vois les matches de Ligue des Champions, tu te dis que toutes les équipes veulent jouer pour gagner… C’est beau quand c’est des deux côtés, non ?! […] Mais oui, quand on propose un peu moins, on peut réussir à gagner au final… Seulement, normalement, l’équipe qui propose le plus, gagne. Normalement. Peut-être en Ligue 2 un peu moins au niveau des pourcentages (sourire). Mais nous, ça, et avec moi, ça ne changera pas. On proposera toujours d’être dominants et protagonistes. Attendre, c’est pour les autres, pas pour nous ».

Retranscription Girondins4Ever